Pierre-Luc Daigle veut être une voix forte

Pierre-Luc Daigle veut être une voix forte
Pierre-Luc Daigle souhaite faire partie de la relève et défendre les intérêts, les projets, les ambitions et la fierté de la région. (Photo : Courrier Frontenac – Claudia Fortier)

Le candidat du Parti libéral du Québec (PLQ) dans la circonscription de Lotbinière-Frontenac, Pierre-Luc Daigle, affirme bien connaître les dossiers de la région en raison de son expérience passée.

«Ça fait six ans que je travaille avec Laurent (Lessard), je connais les dossiers. J’ai vu comment il travaille, comment les gens apprécient un député de terrain. J’ai vu comment un gouvernement fonctionne et comment on est capable de pousser un dossier», a soutenu le candidat libéral en entrevue avec le Courrier Frontenac.

Parmi les dossiers qu’il souhaite porter, il y a notamment celui de la gestion de l’offre. «Le premier ministre a été clair là-dessus, il ne déposera rien pour remettre en question la gestion de l’offre. On ne peut pas accepter de concessions. Cela fait partie de la vitalité régionale. Si le modèle change, ça va amener de gros joueurs et il y aura moins de petits. Ça va enlever de la vie et des PME dans nos villages. Je dis souvent que si Thetford Mines va bien, les autres municipalités vont bien, mais si les villages vont bien, Thetford Mines va bien aussi.»

Revalorisation des résidus miniers

Le candidat libéral a également l’intention de s’impliquer dans le dossier de la revalorisation des résidus miniers. «Je suis prêt à faire front commun avec la MRC des Appalaches, la Ville de Thetford Mines et les autres communautés. Si Asbestos peut redynamiser ses sites miniers, nous sommes aussi capables de le faire. Nous ne pouvons pas reprocher à la région son passé minier. Maintenant, il faut regarder de l’avant. Nous sommes capables de le faire sécuritairement», a mentionné Pierre-Luc Daigle.

Santé

Un autre enjeu sur lequel il désire se positionner est celui de la santé et des services offerts dans la région. «Il faut que les services soient là et qu’on les développe. Il faut que les gens y aient accès, ce n’est pas vrai qu’il faut que ce soit toujours dans des milieux centraux. Il y a une différence entre l’administration et les services. Il y a eu une réforme dans la gestion. Peut-être y a-t-il des choses qui pourraient être ajustées, mais sur le point de vue des services, il faut s’assurer qu’ils demeurent ici et que les gens en aient même plus.»

Défendre les intérêts des villages

Questionné par rapport à l’opinion de lecteurs qui trouvent que la campagne n’est pas très présente dans les petites communautés, le candidat libéral a répondu qu’il reste encore un mois et qu’il allait se promener partout sur le territoire. Originaire de Saint-Édouard, une petite municipalité de 1200 habitants située dans la région de Lotbinière, Pierre-Luc Daigle indique être au courant de la réalité des villages.

«Je veux les défendre et il faut qu’ils se développent. J’ai bien l’intention d’aller rencontrer les gens dans toutes les communautés de la circonscription», a-t-il conclu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires