Plus de 12 000 personnes aux festivités de la St-Jean à Thetford

Communiqué

Plus de 12 000 personnes aux festivités de la St-Jean à Thetford
La Fête nationale était de retour dans le secteur Black Lake. (Photo : gracieuseté)

C’est devant une foule aussi nombreuse que compacte que se sont produits les artistes qui ont défilé sur la scène du secteur Black Lake lors des spectacles présentés en soirée à l’occasion de la Fête nationale à Thetford le 24 juin dernier.

Selon diverses évaluations, on parle de plus de 12 000 personnes qui ont chanté et dansé d’abord au son du violon endiablé de l’artiste thetfordoise Stéphanie Labbé, puis de l’accordéon d’Yves Lambert, et en clôture de spectacle, c’était au tour de William Bisson et son band d’inviter la foule à l’accompagner en chanson dans un numéro spécialement conçu pour la circonstance, en proposant rien de moins qu’un survol de ce qui s’est fait de mieux musicalement au Québec, des années 60 à nos jours.

D’abord, c’est Stéphanie Labbé qui avait la lourde responsabilité de « chauffer le terrain », ce qui s’est fait sans difficulté pour la virtuose du violon. Heureuse de « se retrouver chez elle », la Thetfordoise n’a rien épargné pour en mettre plein la vue et surtout les oreilles aux personnes présentes, y allant même d’une virée à travers la foule sans jamais cesser de jouer. D’ailleurs celle qui a foulé les planches de plusieurs grandes scènes et festivals ne tarissait pas d’éloges envers l’organisation autant que pour la qualité du son sous la responsabilité de l’équipe Sonospec. « Je suis fière de ma ville et soyez assurés (les responsables de l’organisation) que vous n’avez rien à envier aux plus grands festivals que ce soit de Québec ou de Montréal », a-t-elle dit.

Quant à Yves Lambert et son trio, la foule était vendue d’avance. M. Lambert a alterné entre pièces musicales et chantées et démontré, s’il en fallait la preuve, que la musique dite trad peut plaire à tous les groupes d’âge. La diffusion sur écran géant, avec la collaboration de de HDL production, permettait à tous de bien voir ce qui se déroulait sur la scène.

À l’instar de Stéphanie Labbé, Yves Lambert tenait également à souligner la qualité de l’organisation et de la sonorisation ainsi que la gentillesse de Marika Langlois, responsable de l’accueil sur le terrain ce soir-là. L’accordéoniste a aussi eu de bons mots pour l’accueil qu’il a reçu de la part des propriétaires de la Microbrasserie des Haldes lors du souper et à l’Auberge le Kingsville où il logeait.

Enfin, en guise de clôture, William Bisson a un peu délaissé Bob Bissonnette (pas complètement quand même) pour présenter un tour d’horizon de la chanson québécoise allant de Michel Louvain à Gerry Boulet pour terminer avec des succès plus récents.

Bien que les spectacles en soirée sont ce qui attire le plus de gens, il ne faudrait pas oublier les activités qui se sont déroulées tout au long de l’après-midi, attirant environ 2000 personnes, principalement des enfants et leurs parents. 

Les jeux gonflables d’Animajeux pour les tout-petits, le maquillage et la sculpture de ballons qui n’ont laissé aucun moment de répit aux membres de l’Académie de cirque Aria, France-Anne Blanchet et son spectacle de poules savantes ont encore réussi à dépasser le nombre de spectateurs prévus. Les Créatifs, groupe dirigé par Raphaele Comte, et les jeunes participants ont fait de la cour devant l’aréna une œuvre d’art. Puis, à l’intérieur, l’Association québécoise de loisirs folkloriques de Thetford Mines a su faire danser et chanter une foule des plus enthousiastes. Une activité pour les personnes aînées, mais qui rassemble de plus en plus tous les âges. 

À 17 h, les personnes présentes étaient invitées à passer à table pour l’activité appelée La grande Tablée. Elles ont ainsi pu déguster des mets concoctés par les membres de l’organisme Intégration communautaire des immigrants et des produits du terroir préparés par la Boucherie Benoit Poulin et la Ferme Dosane, le tout servi avec des petits pains de la boulangerie La Réserve et même pour les adultes un petit verre de bière gracieuseté de la Microbrasserie des Haldes. 

Après le repas, place aux jeunes avec Ma première Fête nationale qui mettait en vedette, cette année, Johel Paquet Acedo, coup de cœur de Secondaire en spectacle, accompagné de son groupe.

Le besoin de célébrer après deux ans de restrictions, une température des plus agréables, une organisation et une programmation sans failles, tous les éléments étaient réunis pour faire de la Fête nationale de Thetford le succès qu’elle a connu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
6 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Louis
Louis
1 mois

Ben voyons. Plus de gens dans le petit parc à black Lake qu’au stade saputo à Montréal. L’évaluateur avait sûrement beaucoup consommé de breuvage.

Brooklyn
Brooklyn
1 mois
Répondre à  Louis

I make $92 an hour working from home. I was very surprised at the same time my neighbor told me that she had changed an average of ninety-five dollars, but I see how it works now. I experience mass freedom now that I am my non-public boss. That’s what I do… http://www.richzone9.com

Last edited 1 mois by Brooklyn
Mario Dufresne
Mario Dufresne
1 mois
Répondre à  Louis

C’est le terrain de baseball au complet et les tallus, moi je le crois, bien que je ne soit pas objectif sur ce plan.

Brooklyn
Brooklyn
1 mois

l’Association québécoise de loisirs folkloriques de Thetford Mines ont diverti les personnes présentes tout comme l’activité La grande Tablée de l’organisme Intégration communautaire des immigrants notamment.

Mario Dufresne
Mario Dufresne
1 mois

Merci les médias locaux sont pour nous de la plus haute importance

Brooklyn
Brooklyn
1 mois

gerats