Berthold presse Ottawa d’en faire encore plus pour contrer l’invasion russe

Communiqué

Berthold presse Ottawa d’en faire encore plus pour contrer l’invasion russe
Luc Berthold (Photo : Bernard Thibodeau)

Le député de Mégantic-L’Érable, chef adjoint de l’Opposition officielle et lieutenant politique pour le Québec, Luc Berthold, presse le gouvernement fédéral à adopter de nouvelles mesures afin de contrer l’invasion russe de l’Ukraine.

« L’invasion de l’Ukraine par les troupes de Poutine n’est rien de moins qu’une grave violation du droit international. Le Canada a la responsabilité d’adopter de nouvelles mesures à titre de représailles envers le dirigeant Vladimir Poutine », estime Luc Berthold.

Le député soutient les mesures adoptées par le gouvernement du Canada jusqu’à maintenant, mais estime que Justin Trudeau a le pouvoir d’en adopter d’autres immédiatement. « Cette invasion pleinement injustifiée constitue une réelle menace non seulement pour l’Europe, mais pour l’ordre, la paix et la sécurité à l’échelle internationale », ajoute Luc Berthold.

Le Parti conservateur presse donc le gouvernement d’adopter rapidement des mesures supplémentaires : déclarer l’ambassadeur de la Russie au Canada, Oleg Stepanov, persona non grata et l’expulser du pays; rappeler l’ambassadeur du Canada à Moscou; demander au CRTC de révoquer les licences des radiodiffuseurs contrôlés par l’État russe; isoler la Russie sur le plan international en cherchant à la retirer d’organisations comme le G20 et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe.

Le député a par ailleurs profité d’une allocution à la Chambre des communes pour livrer un vibrant plaidoyer en faveur de la paix. « Que l’on soit à Lac-Mégantic, à Thetford Mines, à Plessisville ou ici même à Ottawa, notre monde a changé au cours des derniers jours », a-t-il indiqué. « Un tout autre sens a été donné au mot liberté. L’impensable s’est malheureusement produit. Le mal s’est réveillé et a réveillé sa vraie nature. J’invite donc tous les parlementaires, de toutes les démocraties et tous les pays, à s’unir contre le dictateur Poutine. À s’unir pour le peuple ukrainien! Et surtout à s’unir pour la paix! », conclut le député.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Marcel Talbot
Marcel Talbot
6 mois

Luc Berthold prêche pour la paix, par contre il s’est positionné a la droite du parti conservateur en devenant chef adjoint du parti. Il ne faut pas oublier que que sa chef a supporter les manifestants a Ottawa qui eux enfreignais la loi. Je me demande bien quel sort va lui réservé Jean Charest aux prochaines élection. Je crois que notre région va souffrir par le choix qu’il a fait. Il devrait démissionner de son poste et se joindre au groupe qui supporte Jean Charest.

bob
bob
6 mois
Répondre à  Marcel Talbot

qui voudrait de jean charest comme représentant du peuple déja il est non grata politiquement le ramener c est la catastrophe assuré .il est bien comme un coq en pate avec des honoraires gonflés au maximum quand il sert de conseiller spécial. trouvez d autres tetes moins dans la (ont sait pas trop si…)boite a rejet.