François Legault fait un arrêt à Thetford Mines

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
François Legault fait un arrêt à Thetford Mines
La députée sortante de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours, a accueilli son chef, François Legault, lors de son arrivée au restaurant St-Hubert de Thetford Mines. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, était de passage à Thetford Mines vendredi midi afin de soutenir sa candidate dans Lotbinière-Frontenac, la députée sortante Isabelle Lecours.

Devant plusieurs militants et dignitaires réunis pour l’occasion au restaurant St-Hubert, Mme Lecours a d’abord pris la parole en affirmant avoir travaillé fort durant le premier mandat. « Ce sont 345 millions $ d’investissements qui ont été réalisés dans Lotbinière-Frontenac au cours des quatre dernières années. Il y avait des dossiers qui trainaient depuis au moins 20 ans, comme celui de l’amiante. Il y avait aussi le retour du train qui tardait. Nous les avons réglés! »

L’accès à de meilleurs soins de santé, une meilleure couverture cellulaire et le développement économique de la région figurent parmi les enjeux sur lesquels elle souhaite travailler si elle est réélue le 3 octobre prochain. « J’ai mis la table au cours du premier mandat pour le développement durable de la région. Je voudrais continuer et j’ai besoin de vous tous. »

Pour sa part, François Legault a déclaré avoir découvert une femme extraordinaire en Isabelle Lecours. « Je ne la connaissais pas. Je me souviens quand elle venait me voir, chaque fois avec un dossier urgent. Je pense à la modernisation de l’hôpital de Thetford, aux 35 millions $ pour aider à nous sortir du problème de l’amiante et au fait que ça prenait absolument un complexe sportif au Cégep de Thetford. Elle est venue m’expliquer tout le dossier du Mont Adstock. Elle nous a aussi aidés dans le dossier entourant la violence faite aux femmes et elle nous a touchés quand elle a raconté son histoire personnelle. […] Nous avons enfin une députée qui s’occupe de ses concitoyens », a précisé le premier ministre sortant.

M. Legault a également abordé le sujet de l’inflation. « Actuellement, c’est la préoccupation numéro un. J’entends certains politiciens qui sont vraiment déconnectés de penser que l’urgence n’est pas d’aider tout le monde, incluant la classe moyenne. Quand nous allons à l’épicerie et mettre de l’essence, quand on voit le prix les loyers, il y a un besoin d’aider les citoyens. C’est pour cela que je suis fier d’avoir commencé la campagne, entre autres, avec les mesures pour le portefeuille, soit le bouclier contre l’inflation. Nous devons aussi aider en particulier les personnes de 70 ans et plus. À cet âge, elles ont une petite pension qui n’est sûrement pas indexée à 6 %. Il faut aussi être capable de dire aux Québécois qu’ils n’auront pas des augmentations de 5, 6 ou 7 %, que ce soit pour l’électricité, pour les permis de conduire et tous les tarifs du gouvernement. »

Notons que les candidats caquistes Samuel Poulin dans Beauce-Sud, François Jacques dans Mégantic et Éric Lefebvre dans Arthabaska étaient également présents au rassemblement militant.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jacques Drouin
Jacques Drouin
4 mois

Merci…..Que penser de la route 112…..pavé pas encore fait entre Black Lake et Thetford…prévu l’an passé
prévu cette année….pas fait encore ? et que dire de la portion Thetford Roberstonville ?
Route parsemer de patches à quand l’asphalte et si pas capable d’en faire au moins svp faite des lignes avant novembre !

Sans parler de la route 165 ! Patches et pas de
lignes….sauf quand on arrive à St-Ferdinant…
autre région asphalte neuve et lignes faites !

Pourquoi pas nous !

Oubliais lumières de rues entre Black Lake et Roberstonville plusieurs hors d’usage depuis
plus de 2 ans….ouff !

La sécurité chez madame la députée on oubli !

Est-ce qu’à St-Apolinaire c’est la même situation?

Réjean Vézina

Dommage que Madame Lecours et Monsieur Legault n’ont pas parlé de la rivière Bécancour, une des plus polluées à l’est du pays. Il ne semble y avoir aucune priorité à la dépolluer. Seraient-ils en manque d’écoute de la science qui dans les derniers rapports scientifiques de l’Université Laval sonnent l’alarme et l’urgence d’agir, en plus d’être une priorité du rapport du BAPE. Il est urgent de freiner rapidement l’érosion et le transport de résidus miniers vers la rivière Bécancour, selon les auteurs de l’étude paléolimnologique, Olivier Jacques et Reinhard Pienitz.
Mme Laure Waridel mentionne ce matin dans son article «Le Québec doit s’adapter face à la crise climatique»
Le prochain gouvernement du Québec a l’obligation d’agir pour protéger la santé et la sécurité de sa population. On ne peut pas changer le passé, mais nous sommes collectivement responsables de l’avenir.