Les libéraux promettent d’aider financièrement les familles

Collaboration spéciale - Érick Deschênes Le Peuple Lotbinière

Les libéraux promettent d’aider financièrement les familles
La cheffe du PLQ Dominique Anglade en compagnie de la députée sortante et candidate libérale dans Saint-Laurent, Marwah Rizqy, et du candidat libéral dans Lotbinière-Frontenac, Normand Côté (Photo : Le Peuple Lotbinière - Érick Deschênes)

De passage dans Lotbinière-Frontenac, la cheffe du Parti libéral du Québec (PLQ), Dominique Anglade, s’est engagée à offrir la gratuité pour les programmes pédagogiques particuliers dans les écoles publiques, jusqu’à concurrence de 5 000 $ annuellement, si sa formation obtient le pouvoir le 3 octobre prochain. 

Elle en a fait l’annonce au Centre sportif G.H.-Vermette de Saint-Agapit en compagnie de son candidat dans la circonscription, Normand Côté, ainsi que de la députée sortante et candidate libérale dans Saint-Laurent, Marwah Rizqy, et du candidat libéral dans Marguerite-Bourgeoys, Fred Beauchemin.

Pour concrétiser cette promesse, un futur gouvernement libéral investirait 425 millions $ par année. Avec cet engagement, les libéraux veulent enlever un poids financier aux familles québécoises. 

Également, ils espèrent que la mise en place de cette mesure encouragera davantage de familles à inscrire leurs enfants aux programmes particuliers pédagogiques, plus motivants et favorisant davantage la réussite scolaire pour plusieurs élèves. Selon son scénario, le nombre d’élèves inscrits à ces cursus passerait d’environ 150 000, comme c’est le cas actuellement, à 350 000.

« Ça va faire en sorte que des jeunes pourront pratiquer le sport qu’ils désirent, fréquenter un programme art-études ou aller développer leur performance en matière de science (à l’école). […] Le choix d’un programme par un élève ne devrait pas être lié au salaire de ses parents. Malheureusement, trop souvent, des familles ne peuvent se permettre que leur enfant participe à une concentration ou à un sport-études parce que ça coûte trop cher. L’argent ne devrait jamais être un frein aux talents de nos jeunes. Nous souhaitons offrir à tous les élèves les mêmes chances de réussite, tout en soulageant le portefeuille des familles qui vivent les contrecoups de la hausse du coût de la vie. C’est ça, l’égalité des chances », a soutenu Mme Anglade lors de la conférence de presse.

La cheffe libérale a ensuite renchéri en disant que cette mesure n’était que l’un des engagements que le PLQ prévoit faire pendant la campagne afin d’améliorer le réseau de l’éducation.

« En éducation, il faut investir là où ça compte. (Faciliter l’accès) aux programmes pédagogiques particuliers, c’est un bon moyen (pour améliorer la situation). On va continuer de parler d’éducation dans le cadre de notre campagne et toutes les mesures qui sont annoncées sont inscrites dans notre cadre financier qui sera responsable. […] Aujourd’hui, on annonce une mesure qui va dans le sens du progrès du Québec en matière d’éducation pour qu’on ait une meilleure justice sociale et un meilleur équilibre d’un point de vue économique », a argué Dominique Anglade.

Cette dernière a aussi dû répondre à plusieurs questions sur la santé de son parti. Depuis le début de sa campagne, le PLQ a dû faire face à quelques désistements de candidats et l’affluence est faible à ses rassemblements électoraux. La cheffe libérale a affirmé qu’elle avait choisi d’être offensive et d’amorcer sa campagne dans des territoires qui ne sont plus des bastions libéraux. Elle a aussi martelé qu’elle pouvait compter sur une bonne équipe de candidats, que son parti a un « plan solide » et que le PLQ était la « seule véritable alternative » à la Coalition avenir Québec.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires