Rénover les écoles, une priorité nationale pour le Parti québécois

Communiqué

Rénover les écoles, une priorité nationale pour le Parti québécois
La candidate du PQ dans Lotbinière-Frontenac, Louise Marchand (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Malgré le fait que la vétusté des écoles québécoises fasse les manchettes depuis des années, ces établissements arrivent bons derniers dans les priorités du gouvernement quant au financement des infrastructures.

La candidate du Parti québécois (PQ) dans Lotbinière-Frontenac, Louise Marchand, affirme que son parti n’attendra pas que leur état soit considéré mauvais, très mauvais ou très, très mauvais avant d’intervenir et qu’il va changer de stratégie.

Le PQ s’engage à ajouter 575 millions $ par année au Plan québécois des infrastructures, pour un investissement supplémentaire total de 2,3 milliards $. Il entend également réaliser les travaux nécessaires sur quatre ans au lieu de dix ans, en plus d’inverser l’ordre de priorité faisant en sorte que les écoles passeront désormais en premier.

 » Dans notre circonscription, plusieurs établissements sont classés en mauvais ou en très mauvais état. […] Dans la partie Thetford Mines, on y retrouve les écoles primaires d’East Broughton, d’Adstock, de Saint-Joseph-de-Coleraine, de Saint-Pierre-de-Broughton, ainsi que deux écoles primaires et les polyvalentes de Thetford Mines. Nous devons absolument rattraper le retard accumulé dont la CAQ et les libéraux sont responsables en raison des mauvais choix qu’ils ont faits. Car, même si les écoles sont les infrastructures publiques dont l’état de détérioration est le plus avancé, elles arrivent en dernier dans l’ordre de priorité du gouvernement. Sans négliger le reste, nous allons leur donner préséance », a ajouté Louise Marchand.

Tout aussi négligées par les derniers gouvernements, les cours d’école profiteront aussi de ces investissements.  » Dans l’optique, toujours, de faire bouger davantage les jeunes, nous porterons une attention particulière à l’environnement extérieur. Fini les cours d’école se limitant à un carré d’asphalte aride! Nous les rendrons attrayantes et les doterons de modules de jeu invitants afin que les jeunes aient envie de les fréquenter même en dehors des périodes scolaires », a enchaîné la candidate.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires