Projet Optilab : l’employeur rectifie les dires du syndicat

Projet Optilab : l’employeur rectifie les dires du syndicat
Le CISSS-CA ne prend pas en charge les personnes autonomes infectées par le virus lorsqu'elles obtiennent leur congé de l'hôpital. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a tenu à rectifier certaines informations découlant de la conférence de la CSN, tenue le lundi 21 novembre, entourant la centralisation complète des laboratoires médicaux (Optilab) à l’Hôtel-Dieu de Lévis à compter d’avril 2017.

À lire : Près d’une trentaine d’échantillons perdus entre Thetford et Lévis

Dans l’article paru dans l’édition papier du mercredi 23 novembre, il est notamment question de 28 prélèvements perdus par le transporteur en une seule journée, à la fin septembre, et du fait que l’hôpital de Thetford Mines aurait été obligé de les reprendre.

La responsable des communications au CISSS-CA, Mireille Gaudreau, précise que le transport de la glacière contenant 28 prélèvements a suivi le processus habituel qui n’est pas en lien avec la mise en place d’Optilab. Selon elle, le matériel en question était transporté localement entre le CLSC de Disraeli vers l’hôpital de Thetford Mines et non pas jusqu’à l’établissement de Lévis. Il s’agirait d’une erreur interne. Des mesures correctives auraient été apportées à la suite de cet événement.

Lors de sa sortie publique, la CSN a également affirmé qu’à terme, près de 50 emplois de technologistes médicaux seront perdus aux laboratoires de Thetford Mines, de la Beauce et de Montmagny, ce qui toucherait 57 personnes pour créer 25 emplois à Lévis.

Or, toujours selon le CISSS-CA, en Chaudière-Appalaches, ce sont plutôt 26,4 postes qui sont visés. Toutefois, ces personnes conserveraient leur sécurité d’emploi et les mesures prévues aux conventions collectives seront appliquées.

Le CISSS-CA précise enfin qu’aucun appel d’offres n’est prévu en lien avec Optilab pour le choix de l’entreprise chargée du transport des échantillons. Le système actuel sera utilisé et bonifié selon les besoins. En ce qui a trait à la durée de vie moyenne des prélèvements, qui préoccupe le syndicat, le CISSS-CA répond qu’il existe des normes de préservation des échantillons émises par l’ordre professionnel des technologistes médicaux et que celles-ci seront suivies méticuleusement. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires