Québec confirme son aide pour le développement de la mine Carey

Par Éric Gourde
Québec confirme son aide pour le développement de la mine Carey
Les installations de la mine Carey à Tring-Jonction (Photo : Beauce Média - Éric Gourde)

Le gouvernement du Québec a annoncé l’octroi d’une aide financière de 500 000 $ à l’entreprise SIGMA Devtech pour l’augmentation de la capacité de production d’oxyde de magnésium écologique dans l’usine de démonstration de son projet ECO2 Magnesia.

La mise en exploitation d’une usine commerciale aurait lieu en 2024 sur le site de l’ancienne mine Carey et créerait 60 emplois de haute technologie. Celle-ci est située à cheval sur les territoires des municipalités de Tring-Jonction et de Sacré-Cœur-de-Jésus.

La subvention permettra l’acquisition d’équipements pour augmenter la capacité de production, améliorer les installations et produire des échantillons de produits pour des essais précommerciaux à l’usine de démonstration, située dans les installations du Centre Eau Terre Environnement de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) à Québec.

Le projet ECO2 comporte deux phases. Dès la première, ECO2 Magnesia pourrait, chaque année, décontaminer 160 000 tonnes de résidus miniers amiantés, produire 20 000 tonnes du premier oxyde de magnésium écologique au monde et ainsi éviter l’émission de 80 000 tonnes de gaz à effet de serre. Cette première phase représenterait un investissement de près de 130 millions $.

Rappelons qu’en mars 2021, SIGMA Devtech et ECO2 Magnesia avaient déjà obtenu une aide financière de 2 millions $ du ministère de l’Économie et de l’Innovation pour la phase finale de démonstration du projet de revalorisation minière ECO2 Magnesia.

L’innovation ECO2 est différente des procédés traditionnels, car elle permet l’extraction du magnésium sans utiliser d’acides forts et sans générer de sous-produits dangereux. Le procédé utilise tout simplement des résidus miniers riches en magnésium, de l’eau et du CO2, capté et recyclé en boucle fermée. SIGMA Devtech a accordé une sous licence de commercialisation de cette technologie à son partenaire commercial, ECO2 Magnesia, qui pourra construire et exploiter la future usine commerciale.

« C’est une annonce très positive pour la MRC des Appalaches. En effet, le projet ECO2 Magnesia de la mine Carey constitue un pas de plus vers la valorisation des résidus et s’inscrit directement dans la lignée du plan d’action pour la gestion durable de l’amiante au Québec. De même, ce projet s’inscrit dans les objectifs du Plan québécois pour la valorisation des minéraux critiques et stratégiques dont un des objectifs vise justement la valorisation des résidus. Il s’agit d’une excellente nouvelle pour le développement économique de la région », a déclaré la députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires