Québec invité à corriger l’erreur du passé

Québec invité à corriger l’erreur du passé

La région de Thetford demande d'être traitée équitablement.

ÉCONOMIE. Les élus de Thetford Mines et des environs demandent au gouvernement du Québec d’avoir accès au Fonds de diversification économique de 50 millions $, créé en 2012 par le Parti québécois, pour aider la région d’Asbestos à passer à travers l’ère postamiante.

Ils reviennent de nouveau à la charge dans ce dossier après avoir déjà signifié leur mécontentement il y a quelques années. Selon le préfet de la MRC des Appalaches, Paul Vachon, il s’agit d’une question de réciprocité.

«Lorsque l’ex-première ministre Pauline Marois a annoncé la fin de l’industrie de l’amiante, cela a mis un terme à l’exploitation autant à Asbestos qu’à Thetford Mines. Mais son gouvernement a mis en place un Fonds auquel notre région n’a pas droit. Nous voulons simplement y avoir accès.»

M. Vachon a tenu à préciser que des entreprises de la région d’Asbestos ont déjà soumis des demandes afin de bénéficier de l’autre Fonds de diversification économique de 50 millions $ du fédéral et que des sommes ont permis la réalisation de plusieurs projets.

La directrice générale de la MRC des Appalaches, Marie-Eve Mercier, espère que la réponse du gouvernement Couillard sera positive. «Nous avons espoir parce que nous nous rendons compte que les sommes disponibles, selon notre perception, ne seront pas dépensées. Nous aussi nous en avons des projets sur la table.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires