Réaction prudente au bureau de Laurent Lessard

Réaction prudente au bureau de Laurent Lessard
L'ancienne ministre libérale Nathalie Normandeau

THETFORD. Le député-ministre de Lotbinière-Frontenac, Laurent Lessard, ne commentera pas l’arrestation, ce matin, de son ancienne collègue Nathalie Normandeau et de l’ancien chef de cabinet de celle-ci, Bruno Lortie, par l’Unité permanente anticorruption (UPAC). Ces derniers sont notamment accusés de complot, corruption, de fraude et d’abus de confiance.

Au bureau de comté de M. Lessard, l’attaché politique Jean-Philip Gagné a rappelé que l’UPAC a été créée en 2011 et qu’il s’agit d’une entité indépendante. «C’est la police. Nous ne nous mêlons pas de ces histoires. Elle fait son travail actuellement. Personne n’est au-dessus des lois. S’il y a eu des comportements qui n’étaient pas légaux, l’UPAC a le mandat d’intervenir dans ces situations-là.»

Notons que l’ex-vice-présidente de Roche Groupe-Conseil, France Michaud, l’ex-président et chef de la direction de Roche Groupe-Conseil, Mario Martel, l’ancien vice-président du développement des affaires chez Roche, Marc-Yvan Côté, ainsi que deux individus associés au Parti québécois, soit Ernest Murray et François Roussy, ont également été arrêtés.

Silence radio pour Luc Berthold

Le député fédéral de Mégantic-L’Érable, Luc Berthold, n’a pas répondu à l’invitation du Courrier Frontenac qui souhaitait le faire réagir à l’arrestation de l’ancienne ministre Nathalie Normandeau.

M. Berthold a été l’attaché politique de l’accusée de 2003 à 2004 alors que celle-ci était au Tourisme. Il a également été à l’époque directeur de cabinet de la ministre déléguée aux Transports, Julie Boulet.

À lire aussi: Nathalie Normandeau arrêtée par l’UPAC

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires