Robert Rousseau veut aller encore plus loin

Robert Rousseau veut aller encore plus loin
Robert Rousseau prend les rênes d'un cégep qui aura su se démarquer dans les dernières années. Il souhaite maintenant continuer sur cette lancée et même pousser encore plus loin.

Robert Rousseau est l’homme qui remplacera officiellement François Dornier à partir de vendredi. Contrairement à ce dernier, celui qui occupait le poste de directeur des études fait partie du Cégep de Thetford depuis 1985. Dans un premier temps comme étudiant, et ensuite dans différents postes à partir de 1991. Pour M. Dornier, il s’agissait du candidat tout désigné pour le remplacer.

Courrier Frontenac : Comment est venue l’opportunité de devenir directeur général?

Robert Rousseau : Pour moi, c’était important que le collège continue sur la lancée, soit de continuer le virage 100 % différent. Nous avons bien réussi avec ça en développant des projets et de nouveaux programmes. J’étais celui qui allait continuer dans cette avenue, mais aussi celui qui allait être capable d’amener le collège vers la prochaine étape. Je n’ai pas l’intention de tout faire seul. À l’automne, nous allons nous réunir pour établir le nouveau plan stratégique.

C.F. : Quelle est cette prochaine étape?

R.R. : Le premier défi est la clientèle. La baisse démographique va frapper le réseau collégial encore quelques années. Le défi sera de préserver nos acquis en recrutant des étudiants de l’extérieur à l’aide de nos programmes spécialisés et de notre offre sportive. Ensuite, nous voulons miser sur la formation à distance pour augmenter la clientèle. Un campus virtuel est un créneau que nous voulons vraiment développer. Nous aurions alors la planète comme clientèle potentielle.

C.F. : Que voyez-vous comme difficultés à venir?

R.R : Le contexte économique sera plus difficile dans les prochaines années. Le défi sera de continuer à développer, innover et aller chercher le succès que l’on a eu dans les dernières années malgré ce contexte. Je crois qu’on a l’équipe pour y faire face. 

C.F. : Combien d’années vous voyez-vous à ce poste? 

R.R. : J’aimerais bien rester pour deux mandats. Après ça, je crois qu’il sera temps d’apporter du sang neuf. Deux mandats, c’est dix ans, donc je pense que ce serait assez pour moi.

C.F. : Que souhaitez-vous avoir laissé au Cégep après ces dix années?

R.R. : Je souhaite avoir laissé un cégep en santé qui a préservé la majorité de ses programmes. J’espère qu’on aura développé certaines initiatives qu’on a présentement. Je souhaite qu’on soit un leader dans le sport d’élite, comme l’académie de basketball qui verra le jour à l’automne. Les gens ne s’imaginent pas à quel point c’est une initiative importante pour nous. Je veux que nous ayons continué d’offrir une formation de qualité aux étudiants. Enfin, je souhaite que l’innovation dont nous faisons preuve perdure après mon passage.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires