Route 112 : fini les études!

(MISE À JOUR) Des avancées majeures dans le projet de construction du nouveau tronçon de la Route 112 ont été réalisées dernièrement par le gouvernement du Québec. Les ministres Sylvain Gaudreault (Transports) et Agnès Maltais (Travail et responsable Chaudière-Appalaches) en ont fait l’annonce, samedi dernier à Thetford Mines.

Le conseil des ministres a tout récemment donné le feu vert au projet de reconstruction de la Route 112 sur le plan environnemental, à la suite d’une recommandation du ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs. De plus, le ministère des Transports a paraphé des ententes avec les compagnies LAB Chrysotile et Société Asbestos Limitée pour l’utilisation des terrains miniers nécessaires à la réalisation des travaux.

« Maintenant que ces deux conditions sont remplies, le ministère des Transports peut entreprendre les travaux de reconstruction de la route. Je sais que la population locale attend cette annonce depuis plus de trois ans. J’ai donc le plaisir de leur annoncer que l’attente est terminée! Les travaux débuteront cet été », déclare M. Gaudreault dans un communiqué adressé aux médias.

 

Les haldes

« Au cours des derniers jours, nous avons lancé l’appel d’offres public pour les travaux de déblais des haldes afin qu’ils puissent débuter le plus rapidement possible. Par ailleurs, nous venons de compléter les plans et devis définitifs pour la construction du pont qui enjambera la rivière Bécancour [dans le secteur Black Lake]. La construction de ce pont commencera également cette année et le processus d’appel d’offres sera lancé sous peu, soit dans la semaine qui vient », ajoute le ministre.

Quant à Hydro-Québec TransÉnergie, elle a déjà entrepris la première phase de déplacement de la ligne électrique qui se trouve dans l’emprise du futur tronçon. Ceci permettra de lancer immédiatement les travaux de déblais, une étape complexe et importante. Notons que le réaménagement et la stabilisation de ces énormes amas de résidus d’amiante est une pratique inédite au Québec, à tout le moins en ce qui concerne l’ampleur de la tâche à réaliser et les exigences à respecter en regard de la sécurité des travailleurs et des futurs usagers.

 

Accélération du processus

« La reconstruction de la Route 112 est primordiale, compte tenu de son caractère structurant pour la région. Elle est une artère essentielle du réseau routier québécois puisqu’elle sillonne une bonne partie du sud du Québec [quatre régions et huit MRC] et permet de rejoindre rapidement la frontière américaine. C’est pourquoi le gouvernement a toujours considéré ce dossier comme prioritaire et a tout fait pour accélérer les différentes étapes menant à sa relocalisation », mentionne Mme Maltais toujours dans le même document.

Par conséquent, d’après Sylvain Gaudreault, le devancement des délais est quelque chose de tout à fait exceptionnel en ce qui concerne un chantier de cette envergure. « Le processus et la nouvelle qu’on annonce aujourd’hui est vraiment, vraiment le résultat d’un travail très accéléré, particulièrement depuis les huit derniers mois », a-t-il assuré lors de la conférence de presse.

 

Grand chantier

Rappelons que le nouveau segment de la Route 112 sera d’une longueur de 10,3 km. Il comprendra une voie de dépassement sur quelques kilomètres et respectera les normes d’une route provinciale. Mentionnons cependant que l’évaluation des coûts totaux de ce grand chantier a augmenté de façon considérable dans les dernières semaines pour atteindre plus de 100 millions $.

Enfin, le ministre Gaudreault tient à réitérer que l’objectif du gouvernement est toujours de terminer les travaux de construction en 2015, c’est-à-dire dans plus ou moins deux ans.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires