Regroupement temporaire des unités de médecine et de chirurgie à l’hôpital de Thetford

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Regroupement temporaire des unités de médecine et de chirurgie à l’hôpital de Thetford
Le manque de personnel à l'hôpital de Thetford Mines explique cette décision. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) regroupera temporairement les unités de médecine et de chirurgie de l’hôpital de Thetford Mines en raison du manque de personnel. Cette mesure sera effective du 24 mai au 15 octobre.

L’unité de médecine située au troisième étage comptera dix lits supplémentaires afin d’accueillir les patients ayant subi une opération, portant ainsi le nombre total à 40.

Questionnée par le Courrier Frontenac, la relationniste Mireille Gaudreau a mentionné que le fait d’unir ces deux départements permet de jumeler les équipes de travail qui pourront se seconder dans les soins et services offerts aux citoyens. « Le défi des ressources humaines demeure un enjeu. Il faut se réinventer en termes d’organisation, avoir une certaine agilité pour maintenir les soins ainsi que préserver notre personnel en leur permettant d’avoir des vacances, surtout après une autre année pandémique. »

Selon elle, cette mesure évitera le plus possible aux membres du personnel de devoir faire du temps supplémentaire. « Ils pourront prendre des congés alors que le volume d’activités est en baisse durant cette période. Le nombre de lits d’hospitalisation disponible sera bien entendu ajusté en fonction des besoins de la population. »

L’agente Rebecca Roy du Syndicat des professionnelles en soins de Chaudière-Appalaches s’est dite rassurée puisqu’au départ la fusion des deux départements avait été évoquée. « Finalement, le CISSS-CA a opté pour une fermeture temporaire. Il y a beaucoup de postes vacants. Il était impossible de laisser un étage ouvert au complet. Il devait prendre position pour nos membres parce qu’un moment donné la situation n’est plus tolérable. »

Selon elle, ce regroupement temporaire n’aura pas vraiment d’impact pour les infirmières, infirmières auxiliaires et les inhalothérapeutes qu’elle représente. « Cela implique seulement que nos membres vont devoir descendre d’un étage. Ils doivent cependant réapprendre certaines tâches puisqu’ils vont s’occuper autant des patients en médecine que de chirurgie, mais ils auront une équipe pour les soutenir. »

L’autre bonne nouvelle est que ces derniers auront droit à leurs vacances comme prévu. « S’il y avait eu une fusion, cela aurait engendré plus de grogne. Là, ça ne change rien pour leurs congés et leur ancienneté », a dit Mme Roy.

Elle espère toutefois la réouverture du quatrième étage le plus vite possible.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Michel
Michel
5 mois

Je suis rassuré de savoir que comme pour le département de psychiatrie il y a quelques années le CMDP est impliqué pour préserver la qualité des soins.