Sensibilisation à la pauvreté : «Coupable de préjuger?»

APPALACHES. Sommes-nous coupables de préjugés envers les personnes en état de pauvreté? C’est ce que l’activité de réflexion, tenue le mercredi 29 octobre à la Maison de la culture, a tenté d’élucider en compagnie d’étudiants, d’intervenants et de citoyens de la région.

Cette journée avait lieu dans le cadre d’une campagne de sensibilisation intitulée «Coupable de préjuger?» et chapeautée par la Table de développement des communautés des Appalaches (TDC-A). Cette activité est offerte dans les neuf MRC de la Chaudière-Appalaches et dans la Ville de Lévis. Il s’agit d’une campagne de lutte aux préjugés envers les personnes en situation de pauvreté et d’exclusion sociale.

Le but ultime est de produire dix capsules vidéo étalées sur les dix territoires de la Chaudière-Appalaches. L’action se déroulera soit en milieu éducatif soit en milieu de travail. La durée visée est de quatre à cinq minutes par vidéo en identifiant plusieurs préjugés par tournage. Les capsules sont tournées en tenant compte de la possibilité d’en faire par la suite un moyen métrage documentaire incluant le meilleur de chaque capsule.

Faire réfléchir 

Lors de l’activité de réflexion tenue à Thetford Mines, trois conférenciers se sont partagé la tâche en divisant la journée en trois thèmes. Vivian Labrie a abordé les mécanismes des inégalités sociales, Paul Morin a quant à lui parlé du logement social et enfin, Marc De Koninck a conclu les présentations avec une allocution spécifiquement sur les préjugés envers la pauvreté.

Les conférences ont été suivies d’un World Café, c’est-à-dire une invitation à dialoguer et à explorer les questions clés sur différents enjeux. Les participants ont donc débattu d’une question ou d’un sujet en groupes autour de tables rondes.

Pour plus de renseignements sur la campagne: www.100prejuges.ca

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires