Thetford dégage un surplus de près d’un million $

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Thetford dégage un surplus de près d’un million $
Le rapport financier 2021 a été présenté lors de la séance publique du lundi 16 mai. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

La Ville de Thetford Mines a dégagé un surplus de fonctionnement de 998 826 $ au cours de l’exercice financier se terminant le 31 décembre 2021. Il s’agit d’une somme beaucoup moins importante si l’on compare aux 4 115 652 $ en 2020.

« En raison de la pandémie, la gestion des projets a été relativement complexe. Cela a fait en sorte que plusieurs d’entre eux, qui devaient être réalisés pendant une année, ne l’ont pas été. Ce n’était d’ailleurs pas dans les habitudes de la Ville d’avoir un excédent de la sorte », a mentionné le maire Marc-Alexandre Brousseau lors de la séance publique du lundi 16 mai.

Les revenus municipaux ont atteint au cours de la dernière année un peu plus de 46,7 millions $, soit 963 302 $ au-dessus des prévisions budgétaires. Les taxes foncières représentent à elles seules 77 % des rentrées d’argent et les compensations de tenant lieu de taxes payées par le gouvernement du Québec pour ses immeubles un total de 6 %. « Pas moins de 83 % de nos revenus proviennent de la taxe foncière. Quand on vous dit que les municipalités ont besoin de diversifier leurs sources de revenus, nous le voyons ici. C’est une nécessité. Dans les autres provinces du Canada, ce n’est absolument pas ça. Le pourcentage est largement inférieur », a-t-il soutenu.

Cela a d’ailleurs fait partie des discussions lors des dernières assises de l’Union des municipalités du Québec. « Il y a une réelle volonté du milieu de chercher à diversifier les revenus », a-t-il dit.

Quant aux dépenses et affectations, elles ont atteint 45,7 millions $, soit 35 524 $ de moins que le budget initial. Le transport (8,6 millions $), l’hygiène du milieu (8,5 millions $) et la sécurité publique (7,1 millions $) prennent le plus gros de la tarte, tout comme l’administration générale qui a enregistré une hausse de 625 547 $, pour un total de 7 millions $.

Le maire Brousseau a expliqué que l’élection municipale a coûté plus cher que prévu en raison, entre autres, de la pandémie. « On parle d’une augmentation de 200 000 $ de ce qui avait été envisagé. La confection d’un nouveau rôle d’évaluation a aussi représenté une dépense non récurrente de 200 000 $. »

La Ville a également effectué un remboursement de la dette à long terme d’un peu plus de 4 millions $. Les surplus accumulés non affectés sont de l’ordre de plus de 8 millions $, tandis que les surplus affectés à divers projets s’élèvent à près de 8 millions $. L’endettement a subi une légère baisse, se situant à près de 35,3 millions $ au 31 décembre 2021.

Enfin, le maire Brousseau a affirmé que les deux dernières années ont été difficiles et ont causé beaucoup de stress et d’incertitude pour bien des gens. « Malgré cette situation, la Ville se porte bien, les projets sont nombreux et les efforts afin d’assurer la bonne gestion de finances publiques donnent des résultats. Je suis particulièrement fier de présenter aujourd’hui des états financiers qui viennent clairement démontrer la rigueur de nos équipes. Le conseil municipal est conscient des enjeux actuels, mais travaille toujours avec l’objectif de minimiser autant que possible les impacts pour nos citoyens. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Marcel Talbot
Marcel Talbot
6 mois

Un surplus ne devrait pas exister, c’est tout simplement de la mauvaise gestions. Nos route sont en piteux état, des fois ca serait mieux enlever l’asphalte et retourner aux routes de gravelle. La ville a nettoyé les rues et avec toute la poussière qu’il restait après quatre étapes de nettoyage, ca ressemblait vraiment a des routes de gravelle. Alors ne me parler pas de surplus quand tout tombe en ruine.

Réjean Martin
Réjean Martin
6 mois
Répondre à  Marcel Talbot

À la lecture de votre commentaire, j’ai l’impression que vous êtes nouveau dans la région et que vous n’avez pas eu l’occasion de constater quels sont les sommes investies aux travaux routiers depuis plusieurs années. Cela prend plusieurs millions de dollars pour faire peu de kilométrage de voirie, surtout pour refaire les fondations des rues lorsque nécessaire en plus de l’asphaltage. Il vous faudrait peut-être relire le texte du maire pour comprendre pourquoi il y a eu un ralentissement dans la réalisation de certains projets….