Thetford Mines limite à 3,8 % la hausse du taux de taxation

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Thetford Mines limite à 3,8 % la hausse du taux de taxation
Le président de la commission des finances, Michel Verreault, le directeur des ressources financières, Martin Cadorette, le maire de Thetford Mines, Marc-Alexandre Brousseau, et la directrice générale, Marie-Eve Mercier (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

La Ville de Thetford Mines a décidé de limiter à 3,8 % la hausse du taux de taxation pour 2023 en puisant 1 million $ dans ses surplus non affectés. Ses dépenses subiront quant à elles un bond de 7,66 % pour atteindre un peu plus de 52 millions $.

D’après le maire Marc-Alexandre Brousseau, l’exercice budgétaire s’est avéré très complexe en raison de l’augmentation des coûts dans pratiquement tous les secteurs. Malgré tout, son administration est parvenue à demeurer largement en deçà de l’indice des prix à la consommation qui atteint 6,9 % au pays. « Lorsqu’on parle d’un exercice difficile, je peux vous affirmer que le mot est faible. L’inflation a des répercussions très importantes sur notre budget de fonctionnement, tellement qu’il était pratiquement impossible de réaliser le processus sans aucun impact sur le compte de taxes du citoyen. Néanmoins, nous avons fait le maximum pour atténuer la hausse et respecter la capacité de payer de notre population. »

Le secteur résidentiel voit donc son taux de la taxe foncière passer à 1,2560 $ (+0,046 $) du 100 $ d’évaluation. Quant au secteur des commerces et des industries, il sera de 1,7023 $ (+0,0623 $). Les immeubles du secteur hôtelier de dix chambres et plus ainsi que le centre des congrès bénéficieront d’un taux de 1,3805 $, alors que les terrains vagues desservis seront taxés de 2,2220 $ du 100 $ d’évaluation.

Les contrats liés à la collecte et au traitement des matières résiduelles ont également subi une hausse importante de 23 %, ce qui représente pour la Ville des dépenses additionnelles de plus de 900 000 $. La tarification pour le citoyen a ainsi été révisée, puis fixée à 245 $ (+32$) par unité de logement. Pour ce qui est des égouts, elle sera établie à 114 $ (+1$).

Les contrats d’exploitation des usines d’eau potable augmenteront quant à eux de 14 %. Les secteurs desservis par l’usine de filtration auront ainsi à payer un montant de 172 $. Le taux de taxes applicable au remboursement des infrastructures a été fixé à 0,0758 $ par 100 $ d’évaluation (-0,0012 $). À Black Lake, la taxe spéciale en raison des travaux de mise aux normes des infrastructures est fixée à 0,0167 $ du 100 $ d’évaluation.

« Pour une maison unifamiliale évaluée à 145 000 $, la hausse du compte de taxes est de 117 $, et ce, malgré le contexte qui est vraiment catastrophique. C’est plus élevé que ce que nous aurions voulu, mais nous sommes parvenus à réduire fortement l’impact en allant chercher 1 million $ dans les surplus. C’est toujours trop, mais dans un contexte aussi inflationniste qu’aujourd’hui avec des hausses de contrats de 25 %, 30 % et 40 %, nous pensons que ça s’explique », a affirmé le maire Brousseau.

Ce dernier souhaite qu’il y ait à l’avenir davantage d’entreprises qui soumissionnent lorsque la Ville procède à des appels d’offres pour divers projets. Le peu de compétition actuellement fait en sorte que les coûts sont plus importants pour les contribuables.

Notons que le mode de quatre versements pour acquitter les taxes municipales sera maintenu pour 2023.

Investissements de 10 millions $

La Ville de Thetford Mines a prévu près de 10,5 millions $ pour effectuer des travaux d’immobilisations et des projets spéciaux. Au cours de la prochaine année, plus d’une trentaine seront réalisés dans les rues de la ville et nécessiteront un investissement d’un peu plus de 5 millions $, dont près de 2,9 millions $ proviennent de subventions. À ce montant s’ajoute près d’un million $ qui a été réservé dans le budget de fonctionnement portant le total en pavage à plus de 6 millions $.

« Le commentaire qui revient le plus souvent de la part des citoyens concerne l’état des routes. Nous sommes conscients que bien du rattrapage reste encore à faire, mais les montants importants qui sont investis chaque année visent à rétablir la situation. Même s’il est malheureusement impossible de tout faire, nos équipes travaillent très fort dans l’objectif d’améliorer les routes », a soutenu le maire Brousseau.

Dans un autre ordre d’idées, la Ville prévoit injecter un peu plus de 1,1 million $ afin de poursuivre le renouvellement de sa flotte de véhicules et d’équipements municipaux. Un montant de près de 2 millions $ sera réservé à l’hygiène du milieu et plus de 300 000 $ pour la mise à niveau d’infrastructures sportives et culturelles.

Quelques chiffres

Augmentation du coût des contrats

–        Gestion des matières résiduelles : 911 099 $ (23,02%)

–        Déneigement : 360 225 $ (42,20 %)

–        Lignage de rues : 34 040 $ (34,05 %)

–        Nettoyage des puisards : 12 070 $ (31,82%)

Augmentation des prix

–        Divers articles de quincaillerie et pièces pour réparation de véhicules : 81 000 $ (17,65 %)

–        Sel de voirie : 55 200 $ (29,05%)

–        Essence et diesel : 140 000 $ (28,57%)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
4 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Marcel Talbot
Marcel Talbot
1 mois

Je me demande quel est le % du budget qui va au col bleu et a la police. Selon un reportage la semaine passé, les col bleu était beaucoup mieux payé que les fonctionnaires provinciaux et fédéral. Est-ce que les villes achètent la paix en leur donnant des meilleurs salaire que la plus part des gens. Pour la police, depuis quelques mois, le boulevard dans le secteur Black Lake est devenu une autoroute et pourtant c’est 50 kmh. Ou sont les policiers, en congé de maladie?????????

Jean Greniet
Jean Greniet
1 mois
Répondre à  Marcel Talbot

À Thetford mines il y a eu une équipe de circulation dans le passé former de 3 policiers avec 3 horaires de travail à des heures stratégiques pour un contrôle routier vitesse, accident et soutien aux équipes de travail patrouilleurs et enquêteurs.

Carole Angers
Carole Angers
1 mois

Quelle générosité de la ville presque 4% quand la population est en récession. Tout un cadeau empoisonné pour les services et les belles rues que nous avons….

Marcel Talbot
Marcel Talbot
1 mois
Répondre à  Carole Angers

Je crois qu’ils n’ont pas le choix d’augmenter les taxes car tout augmente. Par contre j’aimerais qu’ils soient un peu plus grippe sous dans leur dépenses.