Un camp d’été pour apprendre tout en s’amusant

Un projet-école d’été verra le jour en juin sur le territoire de la Commission scolaire des Appalaches (CSA). Ce camp de jour pédagogique nommé «Plaisir d’été 2016» a pour but de mieux préparer les enfants de la maternelle et de première année à leur prochaine rentrée scolaire, tout en s’amusant.

«Il y a eu un reportage à la télé l’été dernier à propos d’une école ayant amorcé ce projet et qui voyait des résultats intéressants. Entre le début et la fin du camp, les enfants avaient augmenté leur moyenne en lecture de 10 à 12 %. La directrice de l’école Plein-Soleil, Marie-France Lessard nous a approchés à ce sujet et c’est comme cela qu’un comité pour monter ce projet a été créé», explique le directeur du Service éducatif à la CSA, Steve Luneau.

Selon lui, des recherches en éducation prouvent qu’une cassure en apprentissage entre les mois de juin et août peut être catastrophique pour certains enfants ayant plus de difficulté en lecture. La CSA cherchait ainsi un moyen de remédier à la situation.

«Plaisirs d’été 2016» sera offert en partenariat avec Grands Frères et Grandes Sœurs des Appalaches qui chapeautera les activités de tous les jours. Selon la directrice de l’organisme, Caroline Gagné, il est important de souligner que les activités du camp de jour se feront de façon ludique.

«Il y aura un côté éducatif et un autre de loisirs, mais nous allons essayer de beaucoup mélanger les deux. On comprend que les enfants et l’école en été, c’est non. Par contre, en amenant des activités éducatives tout en s’amusant, ce sera plus intéressant pour eux. Nous allons nous asseoir avec les animateurs pour monter un programme intéressant. Ce sera le fun, promis!», raconte-t-elle.

Thetford et Disraeli

Pour une durée de six semaines, soit du 27 juin au 21 juillet et du 8 août au 18 août, les élèves pourront consolider les apprentissages faits au cours de l’année dans le but de les rendre plus solides, confiants et prêts pour entamer leur prochaine année scolaire. L’accent sera mis sur la lecture et la conscience phonologique. Apprendre par le jeu, tel est le mandat qui sera donné aux animateurs. Des étudiants en enseignement et des éducateurs spécialisés sont d’ailleurs ciblés afin d’occuper les quatre postes disponibles. Ils recevront un appui de la conseillère pédagogique en adaptation scolaire du Service éducatif.

Quatre groupes contenant 12 élèves chacun sont ciblés pour ce projet, deux à l’école Plein-Soleil de Thetford Mines et deux à l’école Sainte-Luce de Disraeli pour le secteur sud, et ce, à raison de deux jours par semaine.

Ce sont les directions d’école qui sélectionneront les enfants pour cette expérience de camp et elles informeront les parents pour voir leur intérêt. Des frais de 100 $ seront demandés pour les six semaines. Cependant, si l’enfant est présent tous les jours du camp, une réduction de 50 $ lui sera allouée sur la facture scolaire 2016-17. Les parents auront la responsabilité d’assurer le transport de leur enfant.

Enfin, notons qu’une rencontre d’information pour les parents des élèves sélectionnés aura prochainement lieu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires