Un début de saison difficile au Mont Adstock

Un début de saison difficile au Mont Adstock

Les mauvaises conditions météorologiques ont joué un rôle important sur l'achalandage pendant les Fêtes.

ADSTOCK. La Station récréotouristique du Mont Adstock a connu une baisse d’achalandage d’environ 50 % pendant la période des Fêtes, comparativement à la même période un an plus tôt.

Depuis le samedi 13 décembre dernier, ce sont plus ou moins entrées 3600 jours/ski qui ont été enregistrés alors que les administrateurs s’attendaient à environ 7000.

«Nous sommes déçus parce que quelque part ce sont des gens que nous faisons travailler et qu’on amuse. Un centre de ski comme celui d’Adstock fait partie de la cohésion sociale et économique d’une région. Lorsque les gens ne font pas de sports comme ils le souhaiteraient, c’est sûr que ça déçoit tout le monde et l’entreprise au premier chef», a mentionné Éric Labonté, administrateur spécial.

Normalement, la période des Fêtes représente environ 25 % des quelque 28 000 jours/ski enregistrés en moyenne au cours d’une saison complète. M. Labonté reconnait que la dernière saison s’était amorcée sur les chapeaux de roue, mais que la situation est différente cette année. «Nous avons eu depuis le début de la saison trois journées de fermeture en raison des mauvaises conditions météorologiques, alors que l’an dernier nous avons fermé à trois reprises pendant toute la saison.»

Depuis les trois dernières semaines, les adeptes de ski et de planches à neige peuvent profiter des cinq pistes qui sont accessibles sur une possibilité de 27. Dès jeudi, dix à douze d’entre elles devraient être en activité. En ce qui a trait à la vente des abonnements de saison, l’administrateur spécial constate une amélioration de 4 % à 5 % des ventes si l’on compare à la même période un an auparavant.

Adstock veut séduire la clientèle extérieure

Les administrateurs de la station récréotouristique du Mont Adstock souhaitent rejoindre davantage de visiteurs provenant de l’extérieur de la région afin qu’ils puissent découvrir la montagne.

Pour y parvenir, ils ont décidé de s’associer avec la Boulangerie Saint-Méthode qui distribue dans ses 700 points de vente au Québec pas moins de 300 000 coupons-rabais. «Toutes nos installations ont été rajeunies et il faut maintenant amener du monde à la montagne», a confié le directeur général, Nicolas Bolduc.

Selon lui, la station peut accueillir davantage de visiteurs puisqu’elle a été modernisée au coût de 1,5 million $ au cours des dernières années. «L’objectif est de rentabiliser les investissements que nous avons faits. La santé financière est toujours précaire, mais nous essayons de redresser la situation et nous misons notamment sur la tenue de nouvelles activités», a-t-il conclu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires