Un deuxième promoteur pourrait être dans la course

THETFORD. L’homme d’affaires Gaétan Doyon n’écarte pas la possibilité de présenter à nouveau un projet à la Ville de Thetford Mines pour la construction d’un complexe hôtelier et de congrès.

Rejoint par le COURRIER FRONTENAC, ce dernier a mentionné qu’il préférait attendre le lancement de l’appel de propositions qui devrait avoir lieu d’ici les prochains jours avant de confirmer s’il présentera un projet ou non. M. Doyon et ses associés avaient déjà été retenus en 2010 pour construire un centre des congrès accompagné d’un hôtel. Le projet devait se réaliser sur le site du restaurant Le Plaza sur le boulevard Frontenac, mais il n’a pas pu se réaliser pour diverses raisons.

Un second projet avait été soumis par la suite afin d’intégrer le tout aux Galeries Appalaches, mais l’ancien conseil municipal avait décidé de mettre fin à l’appel de propositions. « Nous n’avons pas jeté la serviette, mais nous voulons savoir dans quoi on s’embarque avant. Lorsque nous connaitrons la nature du projet, nous évaluerons toutes les possibilités », a partagé M. Doyon.

Il a aussi précisé que ses associés et lui ne veulent pas perdre de temps et d’énergie dans ce projet, comme ce fut le cas la dernière fois. « Lorsque l’appel de propositions sera lancé, nous l’étudierons d’un bout à l’autre avec notre architecte, notre ingénieur, notre comptable et notre banquier. »

Gaétan Doyon est conscient que d’autres promoteurs sont également intéressés à construire un établissement du genre sur le territoire. Il a pesé ses mots lorsque questionné au sujet de l’annonce de la construction possible d’un complexe hôtelier sur le site du Domaine Option Nature par l’homme d’affaires Guy Roy. « Si c’était mon associé, je lui aurais dit d’attendre les conditions de la Ville avant de plonger, mais c’est de bonne guerre », a-t-il dit.

Il se demande d’ailleurs si les règles ont changé depuis le dernier appel de propositions. « Au départ, la condition était que le centre des congrès doit absolument être construit sur le boulevard Frontenac. On parle maintenant d’un projet sur la 9e rue. Est-ce que la "game" a changé? Si c’est le cas, nous pouvons réaliser le projet n’importe où parce que nous aussi nous en avons des terrains. Si c’est bon pour lui, c’est aussi bon pour nous », a-t-il conclu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires