Une année 2017 tout en célébrations

Une année 2017 tout en célébrations
Gaston Gagnon et Juliette Jalbert du conseil d'administration du 150e

La Ville de Disraeli a donné, le mercredi 14 décembre, le coup d’envoi aux festivités de son 150e anniversaire. Nombreuses activités se dérouleront au cours de la prochaine année un peu partout sur son territoire.

La première célébration se tiendra le 24 décembre avec une messe de minuit à l’ancienne. En février, la Fête de neiges, qui aura lieu au parc de la Gare, plaira aux plus petits, comme aux plus grands. En mars, les festivités se poursuivront avec une exposition de la Société historique, un tournoi de ballon-balai, le déjeuner des Chevaliers de Colomb, ainsi qu’une partie de sucre. En avril, l’art sera en vedette avec une pièce de théâtre historique et une exposition d’artistes-peintres. En mai, Disraeli célébrera ses bénévoles avec une soirée hommage, alors qu’une exposition sous le thème «Le temps de la drave» sera offerte lors de la première semaine du mois.

La belle saison d’été ne sera pas en reste avec le circuit patrimonial et un concert son et images en juin. Le lancement du livre du 150e est d’ailleurs prévu le 14 juin. Une exposition sous le thème «La vie à Disraeli», sera finalement présentée le même mois. Le premier jour de juillet, les grandes retrouvailles avec un souper méchoui et une soirée musicale permettront aux gens de se remémorer leurs plus beaux souvenirs. La même journée, le comptoir familial ouvrira ses portes à tous. En août, une fête avec jeux d’eau, maquillage et animation musicale, une soirée folklorique, ainsi qu’un spectacle latino le 2 septembre viendront conclure la saison estivale.

Au milieu de septembre, Disraeli sera l’hôte du Chemin des artisans. À la fin du mois, une activité spéciale nommée «Les contes de la région» se tiendra au Centre J.N. Plante. De plus, un tournoi de hockey, une exposition sous le thème «La pêche» et le spectacle Naud’Émond de l’humour seront offerts en octobre.

Les festivités se concluront avec le concert de Noël de l’Harmonie de Disraeli le 10 décembre, ainsi que la guignolée historique le 16 décembre. Tous les jeudis et vendredis pendant l’année se tiendra un café-rencontre au Cabaret des arts de 8 h 30 à 11 h 30. Mentionnons que le président d’honneur des célébrations est Marco Sévigny de Portes et Fenêtres Isothermic. Ce dernier est originaire de Disraeli et y demeure encore aujourd’hui.

De tout, pour tous

Membre du conseil d’administration des fêtes du 150e, Gaston Gagnon a souligné que 2017 sera une grosse année festive à Disraeli. «Nous en aurons 24 ou 25 activités tout au long de l’année. Il y en aura pour tous les âges. Les activités se tiendront aussi à plusieurs endroits significatifs dans l’histoire de la ville», a-t-il expliqué.

L’histoire occupera une place importante dans l’organisation, comme le mentionne un autre membre du conseil d’administration, Juliette Jalbert. «Il y aura six expositions à caractère historique pendant les festivités. Je pense particulièrement au circuit patrimonial où on va avoir des personnages qui seront sur les lieux pour pouvoir présenter en quoi cet endroit a une importance dans l’histoire de Disraeli. 150 ans d’histoire, on ne peut pas passer à côté», a-t-elle raconté.

Le retour dans le passé a d’ailleurs permis de découvrir le véritable fondateur de la ville. Ces informations se retrouveront dans le livre du 150e. «On a épluché tous les registres municipaux, tous les documents qui existaient, pas seulement localement, mais aussi régionalement et dans le reste de la province, pour finalement trouver la demande de création de la Ville de Disraeli signée de monsieur Eugène Rhéault. On a fait beaucoup de vérifications», a précisé Mme Jalbert.

Par ailleurs, plusieurs éléments du folklore de Disraeli reviendront tout au cours de l’année, comme le réveil du monstre du lac Aylmer et le retour de Pâtabouffe. «On veut faire revivre des parties du Carnaval de la pâtisserie en demandant aux restaurateurs d’offrir des desserts qui ont été primés durant cet événement», a indiqué Mme Jalbert.

Enfin, le maire de la Municipalité, Jacques Lessard, se réjouit du travail accompli par les différents comités d’organisation et souhaite maintenant que les gens de Disraeli et de l’extérieur se joignent à la fête. «Les festivités du 150e c’était vraiment important à faire parce qu’il faut savoir d’où l’on vient pour mieux se préparer pour l’avenir», a-t-il conclu.

Plus de détails au www.disraeli150.com.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires