Une année exceptionnelle pour le Défi têtes rasées Leucan

Une année exceptionnelle pour le Défi têtes rasées Leucan
Une vingtaine de personnes ont mis leur tête à prix afin de récolter de l’argent pour la cause qui soutient les enfants atteints de cancer et leur famille. (Photo : Élise Gaulin Photographe)

Le Défi têtes rasées Leucan, qui avait lieu le dimanche 2 juin au Club de golf et de curling de Thetford Mines, a permis d’amasser un montant provisoire de plus de 83 000 $, ce qui représente le meilleur résultat depuis la première édition locale en 2009.

La présidence d’honneur était assurée cette année par le directeur général de la Caisse Desjardins de la région de Thetford, Mathieu Cliche. Pour lui, c’est avec le sentiment du devoir accompli qu’il dresse le bilan de cette campagne.

Mathieu Cliche (Élise Gaulin Photographe)

«Ce fut une journée émouvante. Nous nous l’étions fait dire à l’avance, mais arriver là-bas et voir l’engagement de ceux qui choisissent de s’investir dans la cause, c’est quelque chose. Nous nous étions fixé un objectif de 55 000 $ et j’appréhendais ce montant, mais nous allons finir aux alentours de 86 000 $ lorsque tout aura été comptabilisé. Je me définis comme une personne de résultats, donc c’était important pour moi de l’atteindre et de le dépasser», a-t-il affirmé en entrevue avec le Courrier Frontenac.

Ce dernier tenait à remercier tous ceux qui se sont impliqués, notamment l’équipe de l’entreprise Précicom qui a amassé 10 000 $. Le Grand McDon a également contribué avec un montant de plus de 7000 $. La réalisation de défis personnalisés dans la région permettra d’amasser plus de 8400 $, notamment avec le défi à la Polyvalente de Thetford le 11 juin.

«J’invite les gens qui veulent s’impliquer à le faire parce que moi j’en retire beaucoup de choses positives» – Mathieu Cliche

«Mon employeur, Desjardins, a été un bon partenaire en donnant au-delà de 10 000 $ et en me permettant de m’impliquer», a-t-il indiqué en soulignant la collaboration de la directrice de la Caisse du Carrefour des Lacs, Guylaine Dubuc.

Mathieu Cliche a aussi mentionné le soutien d’Audrey Bergeron. «Elle a été une partenaire précieuse et si c’était à recommencer, elle serait coprésidente d’honneur avec moi. Elle m’a aidé tout au long du processus et elle s’est elle-même engagée personnellement en fournissant une toile qui a rapporté plus de 4500 $.»

Selon lui, cette campagne a été un travail commun et une expérience dont il se souviendra longtemps. «Quand Charlotte Ferland m’a demandé d’être président d’honneur, comment aurais-je pu dire non à une dame qui s’investit autant qu’elle le fait? Je dois avouer par contre que je ne savais pas dans quoi je m’embarquais. J’ai été président d’honneur pour différentes causes, mais celle-ci était plus engageante. Pour moi, il était important de bien planifier et de travailler en équipe. Hier (dimanche), j’ai senti toute la force du groupe. C’est ce dont je retiens le plus», a-t-il conclu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires