Une croix forgée à la main immergée à la carrière Flintkote

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Une croix forgée à la main immergée à la carrière Flintkote
Les députés conservateurs Pierre Paul-Hus et Luc Berthold, Jimmy Thériault, Annick Duclos, Dominic April et Donald Héroux  (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

L’ancien combattant Donald Héroux de Québec a décidé cette année de souligner le jour du Souvenir d’une manière différente en immergeant à la carrière Flintkote de Thetford Mines une croix faite d’acier et de fer. L’événement a eu lieu le jeudi 11 novembre en avant-midi.

« L’idée m’est venue l’hiver dernier. Je me suis mis à penser à une façon de permettre aux anciens combattants de sortir de leur routine, surtout après les deux dernières années qui ont été difficiles pour tout le monde. Il faut savoir que plusieurs d’entre eux pratiquent la plongée. Pour ma part, cela aide à calmer mes douleurs physiques et mentales. Je peux ainsi faire une activité qui contribue à mieux gérer les effets post-traumatiques », a mentionné au Courrier Frontenac celui qui a servi au sein du Royal 22e Régiment et qui est retraité depuis 2018.

C’est au printemps dernier qu’il en a parlé à son ami Dominic April qui est lui aussi un ancien combattant. Celui-ci possède l’atelier de forge thérapeutique l' »Atelier du Vieux Corbeau » situé à Saint-Raymond-de-Portneuf. « Il a embarqué dans le projet et il a conçu cette croix avec d’autres personnes. Nous l’installons à environ 20 pieds de profondeur pour permettre aux apnéistes qui viennent ici l’été et aux plongeurs de tous les niveaux de l’admirer. Je trouvais aussi important que les familles des vétérans puissent y avoir accès », a-t-il ajouté.

Courrier Frontenac – Jean-Hugo Savard

Croix du Sacrifice

Dominic April s’est dit heureux d’avoir pu réaliser cette œuvre. « Je suis très fier de l’offrir à mon ami Donald. Il m’a demandé de fabriquer un monument qui se veut rassembleur pour les gens qui pratiquent la plongée comme moyen thérapeutique. J’ai trouvé l’idée géniale. J’ai décidé de la nommer la Croix du Sacrifice parce que chaque soldat, déployé ou non, fait le sacrifice de sa vie en servant son pays et ses citoyens.

Cette croix aura nécessité cinq heures de travail sur la planche à dessin, puis 90 heures afin de forger le tout à la main. D’ailleurs, un total de 130 coquelicots ont été fixés autour de la couronne. M. April a pu compter sur la précieuse aide de Jimmy Thériault et Annick Duclos qui fréquentent son atelier.

Notons enfin que les députés conservateurs Pierre Paul-Hus et Luc Berthold étaient présents pour l’occasion.

(Photo gracieuseté – Pierre Paul-Hus)
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Gisèle Emond
Gisèle Emond
1 année

Bravo et merci pour ce beau geste ! je suis aussi fière de mon fils Luc Emond , vétéran .