Une nouvelle coopérative voit le jour, Vivaco groupe coopératif

Par cthibodeau

Deux coopératives, la Coop des Bois-Francs et la Coop des Appalaches, viennent de s’unir en une nouvelle coopérative baptisée Vivaco groupe coopératif, en fonction depuis ce dimanche 1er novembre.

Les dirigeants en ont fait l’annonce, lundi matin, au siège social de la nouvelle coopérative au 5, avenue Pie-X à Victoriaville. «Pour nous, c’est une fierté. C’est une nouvelle organisation d’envergure qui vient de naître, a dit d’emblée le président André Normand. La fusion n’entraîne aucun changement pour les membres qui sont automatiquement membres de la nouvelle entité. En fait, nous aurons plus de points de services, une offre des plus compétitives grâce à une masse critique supérieure. Quant aux membres, ils pourraient bénéficier de meilleures ristournes. Cette fusion constitue un aboutissement.»

De son côté, le directeur général Gervais Laroche a pris bien soin de noter que la fusion ne se traduit par aucune fermeture de points de services. Mais deux places d’affaires annonceront sous peu leur union «Il n’y a aucune coupure de poste, a-t-il précisé. Au fil des prochains mois, avec des retraites déjà annoncées, on verra les ressources dont on a besoin. Nous sommes en croissance. Nous avons besoin de ressources.»

Pour le vice-président Renaud Bergeron, anciennement président de la Coop des Appalaches, l’arrivée de Vivaco groupe coopératif représente une sécurité. «Il s’agit d’une sécurité pour l’avenir de nos membres. C’est une continuité, et même un élargissement de notre gamme de services. Voilà un bel accomplissement», a-t-il noté.

La fusion comporte aussi des avantages pour l’ancienne Coop des Bois-Francs. «Nous allons chercher une plus grande expertise, avec notamment une épicerie que possédait la Coop des Appalaches, a souligné André Normand. La fusion permet également d’absorber des coûts administratifs. On s’attend à une meilleure profitabilité. Bref, on se positionne favorablement face aux compétiteurs.»

Tourné vers l’avenir

Le directeur général Gervais Laroche a expliqué le nom retenu, Vivaco, faisant notamment valoir qu’il représentait le dynamisme et l’enthousiasme de la coopérative, une entreprise tournée vers l’avenir. «C’est aussi un nom facile à retenir. La couleur rouge symbolise, par ailleurs, l’action, la performance et elle dégage une énergie positive.»

Quant aux appellations Bois-Francs et des Appalaches, elles ne reflétaient plus la réalité, selon le président André Normand. «Nous couvrons un vaste territoire, non seulement à Victoriaville et Thetford Mines, mais aussi à Plessisville, Lyster, Disraeli et Drummondville», a-t-il confié.

Vivaco groupe coopératif s’est doté également d’un slogan, «une promesse», comme disent aussi les dirigeants. Cette promesse «Profitable pour tous» se veut riche de sens, selon eux. «Le slogan englobe notamment notre rôle de formation, d’engagement social. Il reflète aussi notre proximité avec nos membres,  nos clients et la communauté. Le mot «profitable» démontre aussi le but, celui de créer de la richesse que nous partageons ensuite avec les membres et les employés», a indiqué Gervais Laroche.

Climat cordial

Les dirigeants ont tous salué le climat cordial qui a prévalu au cours des discussions qui ont conduit à la naissance de la nouvelle coopérative.

Les négociations, entreprises au mois de mai, ont d’ailleurs abouti rapidement. C’est au début d’août que l’annonce de la fusion a été communiquée aux employés.

«L’approche a été très agréable. Ce fut très productif. Le climat très cordial a permis de faire avancer le dossier», a souligné André Normand.

«Ça a été extrêmement bénéfique. Merci à Renaud Bergeron qui a fait preuve d’une grande ouverture. Les discussions ont été très constructives, et le climat cordial», a signalé, pour sa part, Gervais Laroche.

Cette fusion constitue un aboutissement logique, estime le vice-président Renaud Bergeron. «Depuis plusieurs années, on marchait ensemble, a-t-il fait valoir. C’est une entente mutuelle. Il ne s’agit pas, ici, d’une coopérative qui en absorbe une autre en difficulté. Nos deux coopératives fusionnées présentaient un excellent bilan financier. On repart en neuf, tous unis dans une même coopérative.»

Les dirigeants n’ont pas manqué de remercier tous les employés et les membres du conseil d’administration pour la réussite de la fusion.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires