Une page d’histoire se tourne après 70 ans d’existence

Une page d’histoire se tourne après 70 ans d’existence
La cérémonie du jour du Souvenir ne sera désormais plus organisée par la Légion royale canadienne.

La Filiale 201 Thetford Mines de la Légion royale canadienne a mis un terme à ses activités au cours des derniers mois après 70 ans d’existence. Le manque de relève explique cette décision.

Son président, Claude Nadeau, était visiblement attristé de la disparition de la filiale thetfordoise lorsque rencontré par le Courrier Frontenac. «Nous avons tenu notre dernière réunion à la fin juin. Ça faisait longtemps que nous y pensions. Nous avions réussi à la maintenir en vie du bout des doigts, mais nous ne pouvions plus continuer ainsi. Plusieurs membres de la direction sont malades et nous n’avions plus de recrutement.»

La Filiale 201 Thetford Mines a été fondée en 1946 après la Seconde Guerre mondiale. Le but était de permettre aux vétérans et anciens combattants de se regrouper, d’échanger entre eux et de faire valoir leurs droits. L’organisation a partagé pendant plusieurs années un local sur la rue St-Alphonse avec des retraités de la Société Asbestos. Elle s’est par la suite retrouvée sans domicile durant au moins quatre ans pour finalement occuper au cours de la dernière année un endroit prêté par la Ville à Black Lake.

«Nous avions une trentaine de membres, soit des réguliers qui sont d’anciens militaires, ainsi que des associés qui regroupent des veuves et des enfants de vétérans. Toutefois, nous étions seulement quelques-uns qui tentaient de garder la filiale active. Nous voulions continuer de présenter la cérémonie du jour du Souvenir et la vente de coquelicots», a ajouté M. Nadeau.

Selon lui, l’absence de recrutement pourrait s’expliquer par l’arrivée d’autres organisations plus actives un peu partout au Québec. «Peut-être que la Légion ne s’est pas modernisée. Nous n’avions pas grand-chose à offrir. Certaines filiales sont encore en vie parce qu’elles ont un bar et beaucoup de membres associés. Ce n’était pas notre cas. Les gens vieillissent aussi et des fois ils n’ont pas toujours le temps pour s’impliquer.»

Les membres actifs espéraient toujours l’arrivée du Régiment de la Chaudière à Thetford Mines, un projet qui ne s’est pas réalisé. «Le siège social est situé au manège militaire de Lévis. Il y a une base à Beauceville et il devait y en avoir une ici aussi. Peut-être que cela nous aurait aidés à garder la filiale active. Nous aurions eu un local et un peu d’aide», a renchéri M. Nadeau.

Une cérémonie plus modeste

Bien que la Filiale 201 Thetford Mines de la Légion royale canadienne ait mis un terme à ses activités, M. Nadeau confirme qu’il y aura tout de même une cérémonie du jour du Souvenir le 6 novembre, mais de moins grande envergure.

«Avec la collaboration du Centre d’archives de la région de Thetford et d’anciens membres associés, nous allons demander à ceux qui sont intéressés de se regrouper autour du cénotaphe. Nous ferons cela simple. L’armée ne sera pas là et nous déposerons une seule couronne. Ceux qui voudront se joindre à nous seront les bienvenus.»

Une dernière cérémonie se tiendra également à l’école A.S. Johnson Memorial High School le 11 novembre. Enfin, notons qu’il n’y aura désormais plus de vente de coquelicots. Cette activité permettait d’amasser annuellement environ 4000 $ qui étaient redistribués dans la communauté.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires