Vers la revitalisation du secteur Black Lake

Le maire de la Ville de Thetford Mines et président de la Société de développement économique de la région de Thetford (CLD), Luc Berthold, est heureux d’annoncer le lancement d’un important projet de revitalisation dans le secteur Black Lake. 

Ce projet est réalisé en partenariat financier avec la Caisse Desjardins du Carrefour des lacs et la Société d’expansion du Parc Provence (SEPP). De son côté, la SDE assurera le support technique, l’encadrement et la coordination de la personne-ressource attitrée au projet de revitalisation.

 

La démarche de revitalisation sera amorcée dans les prochaines semaines, de concert avec différents acteurs du milieu. Pour ce faire, un plan de revitalisation sera réalisé. Son élaboration constituera l’étape cruciale de la première phase d’une démarche qui sera probablement étalée sur une période de trois ans. Les informations que le plan contiendra permettront de guider l’ensemble des actions à mener à court, moyen et à long terme. Il sera le fruit d’une consultation élargie auprès d’un grand nombre d’intervenants et de citoyens et d’une importante cueillette de données.

 

Présentation de la personne-ressource

 

La démarche a débuté en janvier dernier par l’entrée en poste de Virginie Bizier à titre d’agente de développement pour le secteur Black Lake. Native de Thetford Mines, Mme Bizier a dû quitter la région pour poursuivre ses études en tourisme et loisirs à Québec. De retour dans la région depuis 2007, elle a au cours des dix dernières années, travaillé en tant que coordonnatrice d’activités et chargée de projet pour deux organismes du Saguenay – Lac?Saint?Jean.

 

En plus de coordonner les activités du comité de revitalisation et des différents comités de travail, Mme Bizier jouera un rôle central au cœur de l’action. Elle sera sur le terrain en interaction autant avec les instances municipales qu’avec la communauté, les entreprises et les organismes du milieu. Elle devra également tenter de solliciter au maximum l’implication des jeunes.

 

Par ailleurs, elle offrira un soutien technique et professionnel dans l’élaboration et la réalisation des projets locaux, dans les activités d’animation et de mobilisation ainsi que dans la mise sur pied des plans d’action des différents comités de travail qui seront créés.

 

Encourager la participation citoyenne

 

« Ce projet est très attendu par la population du secteur Black Lake, lequel fut durement touché par la fermeture de la route 112 [et la fin de l’industrie de l’amiante]. Nous solliciterons donc la collaboration et la participation du plus grand nombre possible d’intervenants et de citoyens de la communauté de Black Lake afin de mener à bien cette démarche. La véritable clé du succès d’un tel projet restera toujours la participation citoyenne : gens d’affaires, organismes ou encore résidents du secteur. Dans les prochaines semaines, les gens du secteur Black Lake devront clairement démontrer qu’ils sont prêts à s’investir dans cette aventure », de déclarer le maire Luc Berthold.

 

Selon le président de la SEPP, Denis Champagne : « Les projets et les actions pour stimuler le secteur Black Lake doivent être pris en main par la communauté. Si un grand nombre de citoyens y mettent leur coeur et leurs bras, ils prendront grandement soin de leurs projets, et ce, pendant et après leurs réalisations. »

 

Desjardins demeure au cœur du développement régional et ce projet en est un exemple très concret selon Guylaine Dubuc, directrice générale de la Caisse Desjardins du Carrefour des lacs et administratrice de la SEPP. « Pour Desjardins, le développement passe par une prise en charge du milieu. Les communautés qui réussissent le mieux sont celles qui ont des organismes et des gens impliqués et qui ont la même vision du développement à long terme. Nous félicitons les initiateurs de ce projet qui apportera vigueur et énergie au secteur. » (Source : Virginie Bizier)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires