14 octobre 1973 – Jackie Stewart annonce la fin de sa carrière en F1

14 octobre 1973 – Jackie Stewart annonce la fin de sa carrière en F1

L’Écossais Jackie a débuté sa carrière en F1 chez Lotus en remplaçant Jim Clark blessé en décembre 1964. Il signe l’année suivante un contrat avec BRM et devenait le coéquipier de Graham Hill. Dès sa première année, il remporte sa première victoire au circuit de Monza et termine 2e au classement des pilotes. Il poursuit les saisons 1966 et 67 chez BRM et termine respectivement 7e et 9e au classement des points.

Jackie Stewart s’est fait l’apôtre de la sécurité durant toute sa carrière de pilote. Ces action ont commencé en 1966, lors d’un accident dès le premier tour au Grand Prix de Belgique à Spa-Francorchamps, quand une pluie soudaine a provoqué de nombreux accidents. Jackie Stewart s’est retrouvé pris au piège dans sa BRM renversée, avec du carburant qui coulait partout sur lui. Les commissaires de course n’avaient aucun outil pour l’aider et il a fallu que ses collègues Graham Hill et  Bob Bondurant, qui avaient aussi été victime d’un accident tout près, emprunte un outil de la voiture d’un spectateur pour le sortir de la voiture. Constatant que le transport était long et lent vers un hôpital, Stewart a amené son propre médecin aux futures courses, tandis que BRM a fourni un camion médical au profit de tous. Stewart a également commencé à garder une clé attachée à son volant pour se sortir d’un faux pas à l’avenir.  Le mikitantisme de Stewart a mené à l’installation d’un interrupteur principal pour débrancher les appareils électriques et l’alimentation en carburant en cas d’accident et un volant amovible qui permet de sortir de la voiture. Stewart rejoint en 1968 l’équipe Matra, où il a piloté une Matra MS10-Cosworth pour les saisons 1968 et 1969. Il termine la saison 1968 2e au classement des pilotes derrière Graham Hill avec trois victoires durant l’année. En 1969, Stewart avait un certain nombre de courses où il dominait complètement l’opposition, comme gagner par plus de deux tours à Montjuïc, une minute à Clemont-Ferrand et plus d’un tour à Silverstone. Avec des victoires supplémentaires à Kyalami, Zandvoort et Monza, Stewart est devenu champion du monde en 1969 dans une Matra MS80-Cosworth. Jusqu’en septembre 2005, lorsque Fernando Alonso sur Renault est devenu champion, il était le seul pilote à avoir remporté le titre de pilote d’une marque française

En 1970, Matra a insisté pour utiliser ses propres moteurs V12, tandis que Tyrrell et Stewart souhaitaient conserver les Cosworth ainsi que la bonne connexion avec Ford. En conséquence, l’équipe Tyrrell a acheté un châssis à March Engineering. La voiture n’était pas au point à sa première année en 1970 et Stewart termine 5e  au championnat. Stewart remporta ensuite le championnat du monde de Formule 1 en 1971 avec le Tyrrell 003-Cosworth, remportant les victoires suivantes: Espagne, Monaco, France, Grande-Bretagne, Allemagne et Canada. Stewart a terminé 3e du Championnat des pilotes Can-Am en lors de cette année 71. Le stress des courses tout au long de l’année et sur plusieurs continents a finalement causé des problèmes médicaux à Stewart. Pendant la saison du Grand Prix de 1972, il a manqué le Grand Prix de Belgique à Nivelles et termine la saison 2e  Entrant dans la saison 1973, Stewart avait décidé de prendre sa retraite. Il a néanmoins gagné en Afrique du Sud, en Belgique, Monaco, aux Pays-Bas et en Autriche. Sa dernière victoire est survenue au Nürburgring avec un 1–2 pour Tyrrell. “Rien ne m’a donné plus de satisfaction que de gagner au Nürburgring et pourtant, j’ai toujours eu peur.” avouera Stewart plus tard. “Quand je quittai pour le Grand Prix d’Allemagne, j’avais l’habitude de faire une pause au bout de l’allée chez moi et de jeter un long regard en arrière. Je n’étais jamais sûre de revenir à la maison.” Après la chute fatale de son coéquipier François Cevert en essais pour le Grand Prix des États-Unis à Watkins Glen en 1973, Stewart a abandonné une course plus tôt que prévu et a raté son 100e Grand Prix. Néanmoins, Stewart a quand même remporté le championnat des pilotes pour l’année. Stewart a détenu le record du plus grand nombre de victoires d’un pilote de Formule 1 (27) pendant 14 ans, jusqu’à ce qu’Alain Prost remporte le Grand Prix du Portugal en 1987, ainsi que le record de victoires d’un pilote de Formule 1 britannique pendant 19 ans, jusqu’à ce que Nigel Mansell remporte la victoire à Silverstone en 1992.

 

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar