Les Blue Sox remportent leur doublé

Les Blue Sox remportent leur doublé

Jonathan Paquet a livré toute une performance au monticule dimanche avec neuf retraits sur des prises. Il n’a affronté que 24 frappeurs, soit trois de plus que le minimum.

Crédit photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard

Si l’adage au baseball veut que les programmes doubles soient faits pour être divisés, les Blue Sox de Thetford ont fait mentir en décrochant deux victoires, dimanche.

Après un marathon de dix manches remporté 19-17 en après-midi face aux Expos de Sherbrooke, ils ont enlevé le second match par la marque de 4-2 en soirée contre le Big Bill de Coaticook.
Les Blue Sox ont cependant eu de la difficulté alors qu’ils ont dû inscrire trois points à leur dernier tour au bâton pour compléter leur journée avec un doublé. Il faut mentionner qu’ils ont eu leurs chances bien avant la septième manche alors qu’ils ont laissé poireauter trois coureurs sur les sentiers à deux reprises.

«On a eu une grosse journée et on était loin d’avoir notre équipe A. On n’a pas frappé énormément, mais à la fin de la partie, on l’a fait», a commenté l’entraîneur Dominic Bolduc.
Jonathan Paquet a été solide en accordant seulement deux coups sûrs, dont un double à Jérémy Chalifour, suivi d’un circuit à Gabriel Fromental, donnant l’unique moment de réjouissance aux locaux. «J’ai échappé un lancer et il me l’a envoyé à 400 pieds de la plaque. Ils nous ont gardés dans les câbles pendant toute la partie avec cette claque», a indiqué l’artilleur gagnant concernant la longue balle de Fromental.

Le grand droitier, qui avait participé au premier match des siens comme frappeur de choix, ne pensait pas offrir une telle performance. «Honnêtement, j’allais sur le monticule avec tout ce qui me restait parce que les dix manches à 30 degrés avaient été éprouvantes, mais finalement il m’en restait en masse pour la partie.»

Dominic Bolduc ne tarissait pas d’éloges envers son lanceur. «C’est toute une performance qui m’a été donnée de voir.»

Celui qui n’a eu besoin que de 95 lancers pour liquider l’adversaire a avoué que ses trois lancers fonctionnaient très bien. «J’avais mes trois lancers pour des prises. Habituellement, j’en ai un ou deux où je suis confiant avec, mais aujourd’hui (dimanche), ma rapide, ma courbe et mon changement de vitesse étaient là.»

Festival de points

Plus tôt dans la journée, les Blue Sox ont remporté, non sans misère, un gain de 19-17 sur les Expos de Sherbrooke. L’équipe thetfordoise semblait se diriger vers la victoire en septième, alors qu’elle détenait une avance de 14-8, mais les Expos ont créé l’égalité grâce à un grand chelem d’Eddie Lantigua.

Dominic Bolduc a admis qu’il aurait dû laisser son partant Philippe-Antoine Gagnon au monticule. Il voulait toutefois ménager son bras. «Avec du recul, ce n’est pas difficile de dire que j’aurais dû le laisser, mais il avait lancé mercredi avec beaucoup de tirs et c’est pour ça que je l’ai débarqué.»

Dans ce match, Dany Paradis-Giroux a bien fait avec un triple de trois points. Au total de la journée, il a terminé avec sept coups sûrs et six points produits. «Nous le prenons là uniquement pour qu’il atteigne le nombre de parties requises pour qu’il puisse lancer dans les séries, mais c’est un athlète. Il est rapide et ce n’est pas un mauvais frappeur. Honnêtement, c’est un plus. Je ne m’attendais pas à ça», d’affirmer Dominic Bolduc.

Samedi, les Blue Sox reprenaient le match reporté une semaine auparavant et ils se sont inclinés 6-4. Ils ont laissé filer leur avance de 4-0 prise dès la manche initiale. Alex Clavet a été débité de la défaite. Quant à la partie à Saint-Jean-sur-Richelieu prévue en après-midi, elle a été remise en raison de la pluie.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar