L’implication de l’enseignant Stéphane Thivierge soulignée

L’implication de l’enseignant Stéphane Thivierge soulignée
Camil Turmel

THETFORD. La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) a décerné une médaille de bronze de l’Ordre du mérite à l’enseignant Stéphane Thivierge de la Polyvalente de Disraeli, le jeudi 7 mai dernier.

Cet honneur lui revient puisqu’il a accompli des actions et réalisé des projets qui l’ont amené à un dépassement exceptionnel faisant ainsi avancer la cause de l’éducation à la Commission scolaire des Appalaches (CSA).

«M. Thivierge est à l’emploi de notre organisation depuis 2002. Il nous surprend annuellement par les projets qu’il propose et qu’il met en place, mais aussi par la façon qu’il a de les exécuter avec rigueur et persévérance. Les milieux où il a œuvré ont reconnu son dévouement, sa disponibilité et surtout sa présence globale, c’est-à-dire sa place de choix au sein de l’équipe-école, ainsi que son approche exceptionnelle auprès des jeunes», mentionne le président de la CSA, Denis Langlois.

Après 12 ans comme hockeyeur professionnel en Allemagne, Stéphane Thivierge travaille maintenant comme enseignant en éducation physique. Il a mis en place à la Polyvalente de Thetford Mines le soccer féminin et parallèlement il a créé une ligue intra murale de soccer pour filles où huit équipes jouaient à raison de trois soirs par semaine. Il a aussi permis, en collaboration avec des élèves de mettre en place une salle de conditionnement physique, un projet évalué à environ 5000 $. Pour ce faire, il a récupéré les anciens équipements du Cégep de Thetford, les a déménagés et les a installés avec des bénévoles.

En 2010, il s’est affecté à la Polyvalente de Disraeli où il voulait créer un sentiment d’appartenance et de fierté chez les jeunes de la concentration hockey. Il voulait en faire un facteur de persévérance scolaire dans ce milieu identifié comme défavorisé. Il a donc permis à la clientèle locale d’accéder au programme en créant une équipe de pratique, c’est-à-dire qui ne fera pas de parties en compétition et il augmentera cette clientèle provenant de l’extérieur du secteur de la polyvalente en faisant passer le nombre d’équipes de deux à sept, ce qui représente une centaine d’élèves.

Toujours dans une perspective de développement, M. Thivierge a pensé à un autre projet pour les jeunes hockeyeurs. Comme les élèves ne se rendent à l’aréna que six ou huit périodes par horaire de 15 jours, il a été l’instigateur de l’installation d’une patinoire avec une glace synthétique à l’intérieur du même établissement d’enseignement, un projet évalué à environ 25 000 $.

Après avoir savouré de grands rêves de hockeyeur professionnel et les avoir pleinement vécus, il partage sa passion avec des élèves, qui tout comme lui étant enfant, ont besoin de rêver, de s’amuser et surtout d’alimenter cette flamme nécessaire à la réussite, quelle qu’elle soit. «La Commission scolaire des Appalaches est très fière de compter parmi ses rangs un enseignant comme Stéphane Thivierge», ajoute le directeur général, Camil Turmel. (JHS)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires