Art et sensibilisation se côtoient

Art et sensibilisation se côtoient
L'œuvre Bois mort de l'artiste Marie-Claude Bouchard

THETFORD. Marie?Claude Bouchard, artiste peintre native et résidente de Thetford Mines, a dernièrement remporté les grands honneurs du Concours art boréal organisé par Greenpeace Canada. Sa toile, intitulée Bois mort, s’est démarquée parmi plus de 120 œuvres provenant de divers pays.

« Je ne peux que me réjouir de voir mon travail d’artiste reconnu ainsi à un concours de cette envergure et parmi tant de talent. Mon sujet principal est l’arbre et plus particulièrement ceux du Québec. En fait, sans être une activiste, je suis sensible à la nature et je trouvais important de participer à ce concours qui permet de sensibiliser à une gestion saine des forêts », a mentionné l’artiste Marie?Claude Bouchard.

Après un processus de vote de popularité, un jury s’est réuni afin de désigner l’œuvre gagnante parmi les douze finalistes toujours en lice. En gagnant ce concours, Mme Bouchard verra sa création imprimée en couverture du Réseau vert, le magazine de Greenpeace imprimé au Québec à plus de 35 000 exemplaires, et a été invitée à participer à l’événement de la remise de l’Arbre gardien, une oeuvre de Serge Belo, symbole de la campagne #DéfendonsLaForêt.

C’est dans le cadre de cette campagne que Greenpeace Canada a organisé ce concours d’art ouvert à tous et toutes. Art numérique, photo, dessin, sculpture, sérigraphie, bande?dessinée, toutes les options étaient permises afin de mettre de l’avant l’importance que la forêt tient dans la culture et l’imaginaire québécois.

L’artiste

Depuis son jeune âge, crayons et pinceaux côtoient le quotidien de Marie?Claude. Elle découvre la peinture à l’huile à l’âge de sept ans, alors qu’à l’adolescence c’est l’acrylique qui est devenu son médium de prédilection. Étudiante en graphisme au cégep de Rivière?du?Loup, ce n’est que des années plus tard qu’elle travaille dans ce domaine. Peintre autodidacte, son cheminement artistique l’a poussée dans l’art contemporain figuratif. Les arbres sont sa source d’inspiration et présentement elle travaille sur une nouvelle série intitulée conifères.

« Je suis vraiment heureuse d’avoir gagné ce concours, alors qu’il n’y a pas si longtemps que j’ai décidé d’investir tout mon temps dans mon art. Ma façon de peindre change peu à peu et il est justement possible de voir quelques?unes de mes toiles à la Galerie d’art Factory à Québec. C’est plaisant de pouvoir y exposer, car c’est une galerie urbaine sans prétention, près des artistes avec lesquelles elle entretient une relation d’affaires symbiotique », a conclu la Thetfordoise.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires