Dynamophilie : deux records mondiaux pour Gabriel Blais

EXPLOIT – Le prochain Louis Cyr vient-il d’ici? Un jeune de 14 ans de Saint-Pierre-de-Broughton, Gabriel Blais, a récemment battu deux records mondiaux en dynamophilie, discipline communément appelée « powerlifting », qui consiste à faire usage de la force pour soulever une barre, et ce, sans élan.

L’adolescent a également battu un record canadien lors du Championnat canadien de dynamophilie tenu à Magog le mois dernier. Gabriel participait dans la catégorie des 13-15 ans à 132 livres.

À son premier mouvement, au « squat » (lever la barre par-dessus les épaules), il a soulevé 345 livres, améliorant ainsi le record mondial de 15 livres. Au deuxième mouvement, au « bench press » (lever une barre couché sur un banc), il a levé 215 livres en réalisant un nouveau record canadien. Au dernier mouvement, le soulevé de terre, il a levé 315 livres.

L’accomplissement de ces trois mouvements totalise 875 livres, représentant ainsi un nouveau record mondial, battu de 40 livres. Gabriel figure donc parmi l’élite des 13-15 ans les plus forts du monde livre pour livre dans sa discipline.

Fait à noter, le jeune ne pratique ce sport de compétition que depuis l’automne dernier, même s’il avait déjà acquis les techniques à un plus jeune âge. « Je voyais mon père en faire lors de compétitions et j’ai eu le goût d’essayer », dit-il. Son père, Gilles Blais, a en effet pratiqué ce sport de 2001 à 2003.

Lorsque Gabriel a commencé, M. Blais, ainsi que son préparateur physique, Mario Lehoux, ont tout de suite vu qu’il avait les aptitudes pour les compétitions de haut niveau. « Chaque fois qu’il essayait de soulever un poids encore plus haut, il réussissait », raconte Gilles Blais. La progression s’est faite rapidement, de l’automne, jusqu’à sa première compétition à Magog.

Une rencontre avec Hugo Girard, l’un des meilleurs hommes forts de l’histoire du Québec, a également donné la piqûre à Gabriel. « C’était impressionnant de le voir », soutient-il.

Une discipline de fer !

Afin d’être à son plus haut niveau, la discipline que doit respecter Gabriel est assez importante. Son entraînement consiste à dix heures par semaine seulement à lever des barres. Il s’entraîne aussi au cardio pour se préparer.

Gabriel joue au hockey en plus de toutes ses heures d’entraînement pour soulever des barres. Il évoluait cette saison avec Appalaches dans le Bantam A, équipe avec laquelle il a remporté les championnats régionaux la fin de semaine dernière.

Grand sportif, Gabriel court des marathons et s’entraîne souvent en parcourant le rang où il demeure avec ses parents.

Une bonne alimentation est également un aspect important qu’il doit s’imposer afin d’être en mesure de pratiquer tous ces sports avec énergie. La récupération est aussi essentielle.

Enfin, il y a l’école. Bien que Gabriel vise une carrière de sportif, son éducation demeure une priorité devant l’entraînement. Il est actuellement en secondaire 2 à la Polyvalente de Thetford. 

Toujours pousser plus loin

Gabriel vise éventuellement une présence aux Championnats du monde de dynamophilie. La compétition de cette année a malheureusement été annulée puisqu’elle avait lieu en Ukraine où des bouleversements politiques sont en cour.

Il devrait d’ailleurs passer dans la catégorie des 13-15 ans et 148 livres puisque pour le Championnat canadien, il a eu du mal à rester à 132 livres. Le but sera donc de battre des records mondiaux dans cette catégorie de poids.

Dans le futur, Gabriel aimerait faire carrière dans le sport. Il ne sait toutefois pas encore lequel. Si c’est avec la dynamophilie, il pourrait le faire en étant préparateur physique pour des équipes sportives puisque cette discipline est pratiquée dans la plupart des sports d’équipe afin que les athlètes développent leur force.

Entre-temps, il continuera de toujours pousser plus loin dans le but d’exceller dans son sport.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires