Les Blue Sox ne perdent plus

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau
Les Blue Sox ne perdent plus
Samuel Domingue a fait sentir sa présence à ses deux premiers départs avec les Blue Sox. Samedi

THETFORD. En remportant leurs deux matchs du dernier week-end, les Blue Sox ont maintenant collé quatre victoires consécutives et mine de rien, ils viennent de gagner six de leurs sept derniers matchs, ce qui leur permet de se retrouver dans le peloton de la division B45 de la Ligue de baseball majeur du Québec (LBMQ).

Dimanche, ils ont rossé par la marque de 20-7 les Castors d’Acton Vale, meneurs au classement général. La partie a cependant mal commencé pour les Sox quand Michel Simard a été accueilli par un simple de Gabriel Thibodeau, un double d’un point de Maxime Morin et un circuit de deux points de Jean-François Rooney.

La réplique des Sox n’a pas tardé. Dès leur tour au bâton, ils ont envoyé 14 frappeurs à la plaque pour inscrire neuf points et n’ont plus été inquiétés par la suite. Cette poussée offensive a été complétée par la longue balle bonne pour trois points du voltigeur Benoit Émond. Ils ont ajouté sept autres points en deuxième de sorte que le pointage était de 16-3 après deux.

« Quand j’ai vu le début du match, je me suis dit que ce serait un autre match bizarre comme on en joue à la maison, mais on a répondu tout de suite. Je ne m’attendais toutefois pas à ce qu’on réponde avec autant de points », d’indiquer l’entraîneur Dominic Bolduc.

Après avoir concédé trois points, l’artilleur Michel Simard s’est ressaisi en ne permettant que quatre coups sûrs en plus de retirer neuf frappeurs sur des prises. « En première manche, il lançait moins fort, mais par la suite, on a vu le même Michel Simard des dernières années », a confié l’entraîneur au sujet de son lanceur dont la dernière présence au monticule remontait au 22 juin.

En attaque, les Sox ont réussi 22 coups sûrs. Tous les joueurs en ont participé au festin offensif. Parmi les plus productifs, notons Samuel Domingue avec quatre, Benoit Émond, Stéphane Pouliot, Dany Girard et Emmanuel Turcotte avec trois chacun.

Un blanchissage à Montréal

La veille (samedi), à l’occasion de leur seul passage de la saison au stade Gary-Carter, les Sox l’ont emporté 6-0 sur le Construction FGP de Montréal. La troupe de Dominic Bolduc a inscrit trois points en cinquième, dont deux sur le triple de Benoit Émond, et trois autres à la manche suivante. À son premier match dans l’uniforme des Blue Sox, Samuel Domingue a fait sentir sa présence en cognant deux simples qui ont produit un point à chaque occasion.

Andy St-Gelais a bien fait sur la butte en éparpillant trois simples en six manches de travail. Celui qui n’est pas encore au sommet de sa forme était très heureux de sa prestation. « Je suis très satisfait de la façon dont j’ai lancé. Ça vraiment bien été. J’avais une bonne chimie avec Renaud (Desjardins) comme receveur. Je m’attendais de lancer quatre manches avec 75 lancers et ça s’est traduit par six manches et 85 tirs. J’ai aussi bien été appuyé par ma défensive », d’avouer celui qui en était à un premier départ depuis six semaines.

Bloc-notes

– Deux rencontres à domicile sont prévues pour les Sox en fin de semaine. Vendredi, les Expos seront les visiteurs et dimanche, ce sera au tour du Construction FGP de Montréal.

– Le voltigeur des Blue Sox, Dany Girard, est dans une bonne séquence offensive. Dans ses trois dernières parties, il a affiché un rendement de 7 en 10, ce qui a fait passer sa moyenne au bâton de ,200 à ,311.

– La remontée des Blue Sox fait en sorte qu’ils ne sont plus qu’à deux victoires d’atteindre le seuil de ,500, eux dont l’écart était beaucoup plus grand il y a à peine trois semaines.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires