Pornographie juvénile : procès à l’automne pour un Thetfordois

Par cthibodeau
Pornographie juvénile : procès à l’automne pour un Thetfordois
Le palais de justice de Victoriaville

Arrêté en mars 2013 à Plessisville, Marc Boisvert, qui habite maintenant Thetford Mines, subira son procès le 14 septembre au palais de justice de Victoriaville.

C’est ce qui a été convenu, jeudi, devant le juge Bruno Langelier de la Cour du Québec.

Marc Boisvert avait été arrêté à son domicile. Le ministère public a porté des accusations de possession de matériel de pornographie juvénile et d’avoir accédé à ce genre de matériel.

C’est un signalement d’un corps policier de l’extérieur du Québec qui a donné lieu à une courte enquête de la Sûreté du Québec et à l’arrestation de l’homme de 44 ans.

Les policiers ont perquisitionné, à l’époque, le domicile de l’accusé pour y saisir du matériel informatique.

Marc Boisvert avait pu recouvrer sa liberté, deux jours après son arrestation, moyennant un engagement avec dépôt de 10 000 $ et le respect de diverses conditions, dont celles de ne pas résider où il y a un ordinateur, d’annuler son abonnement à Internet et ne pas se trouver dans un café Internet.

La Cour lui avait aussi interdit de se trouver dans des zones publiques fréquentées par des jeunes de moins de 16 ans et de ne pas être en présence physique de telles personnes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires