Tour de Beauce : pas d’étape à Thetford Mines cette année

Tour de Beauce : pas d’étape à Thetford Mines cette année
Le Tour de Beauce ne sera pas de retour à Thetford Mines en 2014

THETFORD – Le Tour de Beauce qui se mettra en branle ce mercredi à Sainte-Justine ne fera pas d’arrêt dans la région des Appalaches. En raison du retrait d’une des six étapes habituelles et de la réponse tardive de la Ville, l’organisation a décidé que Thetford Mines ne ferait pas partie de l’événement cycliste cette année.

En effet, puisque les finances devenaient de plus en plus difficiles à travers les années, la Corporation cycliste de Beauce qui organise le Tour a décidé qu’il n’y aurait que cinq étapes en 2014, alors qu’auparavant, il y en avait six. « Pour des raisons budgétaires et afin d’assurer la pérennité du Tour de Beauce, on se devait de réduire les dépenses à certains endroits donc l’une des manières envisagées a été d’enlever une étape », a résumé le directeur général de l’épreuve, Francis Rancourt. 

Thetford Mines a donc été la destination qui a écopé. Le directeur attribut également ce retrait à la réponse tardive de l’organisation thetfordoise. « L’automne passé, il y a eu plusieurs changements à la Ville de Thetford Mines lors de la période d’élections et après il y a eu un certain flottement. Nous n’avons pas eu de confirmation positive ou négative de leur part concernant la tenue de l’étape du Tour alors on a dû sécuriser l’événement avant qu’une réponse vienne », a expliqué M. Rancourt. 

Même son de cloche de la part du maire Marc-Alexandre Brousseau qui confirme que la période de flottement après les élections a eu un impact sur la réponse tardive. « En raison du changement de conseil, la Ville n’a pas été capable de répondre rapidement au niveau de la contribution financière et comme ils devaient enlever une étape, c’est Thetford Mines qui a été touchée. Ça ne veut cependant pas dire que le Tour ne reviendra pas l’an prochain », a-t-il mentionné. 

La réponse de la Ville est venue après les fêtes, mais le Tour devait en avoir une avant la fin novembre pour des raisons de logistique. « Nous devons déposer au ministère des Transports les parcours projetés à la fin novembre et à ce moment, nous n’avions pas encore eu la réponse de Thetford Mines. La décision a donc été prise de proposer un parcours sans Thetford Mines », a expliqué M. Rancourt.

« Ce sont des raisons techniques, il n’y avait aucun problème avec l’organisation ou la communauté de Thetford Mines. Au contraire, nous avons été très bien reçus par le passé », a-t-il cependant tenu à préciser.

La porte reste ouverte

Malgré que le Tour de Beauce ne fasse pas d’arrêt à Thetford Mines cette semaine, le directeur général de l’événement laisse tout de même la porte bien grande ouverte à un retour dans les prochaines années. « On ne met pas de côté un retour à Thetford Mines dans le futur. On ne s’est pas laissé du tout sur une mauvaise note. Nous avons toujours été très bien reçus là-bas et avons aimé travailler avec eux. »

Selon le maire Brousseau, la porte reste également ouverte du côté de la Ville. « L’an prochain, ce sera à réévaluer. Si le Tour souhaite revenir à Thetford Mines, le nouveau conseil se penchera là-dessus. Nous devrons bien nous informer à propos des détails de la présentation, comme les coûts à débourser versus les retombées financières. Nous ne sommes évidemment pas fermés à l’idée de revoir l’événement ici si ça s’avère une belle vitrine pour nous », a-t-il assuré.

Fait à noter, avant 2013, la contribution financièrement de la part de Thetford Mines était de 5 000 $, mais elle était passée à 2 500 $ l’an dernier. Ces montants n’incluent par les impacts financiers pour les travaux publics et le service de police qui sont quand même assez élevés.

Une situation financière difficile

Une compétition cycliste internationale comme le Tour de Beauce est très dispendieuse à organiser et comme les dernières années ont été difficiles, les responsables n’avaient pas le choix de prendre la décision d’enlever une étape.

« La Corporation cycliste de Beauce organise le Tour, les championnats québécois et canadiens, la Classique Montréal-Québec, ainsi que plusieurs autres épreuves cyclistes. Contrairement au championnat canadien qui est une compétition payante, le Tour de Beauce est très difficile à financer », a précisé M. Rancourt.

« Le championnat canadien n’est pas toujours organisé par la Corporation cycliste de Beauce donc ce n’est pas une rentrée d’argent constante. C’est pourquoi il faut prendre des mesures pour assurer le futur et l’une de ces mesures a été d’enlever une étape », a-t-il ajouté.

« Le Tour de Beauce est difficile à financer puisque c’est un international. Il y a 35 000 euros (52 000 $ CAN) en bourses à donner et c’est un tournoi sur invitation, donc les équipes ne paient pas pour s’inscrire tandis que dans tous les autres événements qu’on organise, il y a des frais d’inscription. Pour le Tour de Beauce, on peut uniquement s’appuyer sur des partenaires privés et publics », a conclu le directeur général du Tour.

5 arrêts en 5 jours

Mercredi 11 juin : Sainte-Justine

Jeudi 12 juin : Lac-Mégantic

Vendredi 13 juin : Saint-Georges (secteur Saint-Jean-de-la-Lande)

Samedi 14 juin : Québec

Dimanche 15 juin : Saint-Georges

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires