Trafic de stupéfiants : la police arrête deux Thetfordois

Trafic de stupéfiants : la police arrête deux Thetfordois
Palais de justice de Thetford Mines

Alexandre Nolette et Patrick Grondin, originaires de Thetford Mines, devront répondre à une kyrielle d’accusations en lien avec la possession de stupéfiants en vue de trafic.

Ces derniers ont été interceptés, dans la nuit du 2 au 3 septembre, alors qu’ils quittaient le stationnement d’un établissement licencié à bord d’un véhicule, dont la plaque d’immatriculation était remisée.

Lorsque l’un des deux passagers s’est levé pour sortir de l’automobile, un des policiers a remarqué la présence de cannabis. Cette découverte à l’intérieur du véhicule a mené à la saisie de cannabis, mais également de cocaïne, de méthamphétamines et d’un pistolet à plomb.

Les occupants, âgés respectivement de 32 ans et de 43 ans, ont été mis en arrestation, puis transportés au poste de police pour y subir un interrogatoire. L’enquête a mené les policiers à effectuer une perquisition au domicile d’un des suspects. À cet endroit, d’autres stupéfiants et un fusil de calibre .12 tronçonné s’y trouvaient.

Alexandre Nolette doit répondre à des accusations de possession de méthamphétamines, de trafic de stupéfiants et de trafic de sildénafil (viagra). Il devra se présenter au palais de justice de Thetford Mines le 18 novembre pour la suite des procédures.

Patrick Grondin est quant à lui accusé de possession de cocaïne en vue de trafic, de possession de cannabis en vue de trafic, de possession de méthamphétamines en vue de trafic, de possession d’hydromorphone en vue de trafic, de trafic de stupéfiants, de possession d’une arme prohibée en contravention d’une ordonnance (fusil tronçonné), de possession d’une arme à feu en contravention d’une ordonnance (pistolet à plomb), de possession illégale d’une arme à feu prohibée, d’entreposage illégal d’une arme à feu et de deux chefs de bris de probation. L’homme reviendra au palais de justice le 18 septembre pour son enquête de remise en liberté.

Notons que le véhicule dans lequel les deux hommes prenaient place a été saisi comme bien infractionnel. En  plus des armes à feu saisies, l’enquête a permis de mettre la main sur 896 comprimés, une quarantaine de grammes de cannabis, une quinzaine de grammes de cocaïne, des outils reliés à la consommation et au trafic de stupéfiants, ainsi qu’une somme d’un peu plus de 900 $ en argent comptant.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires