Un pari audacieux, mais payant pour le Festival du boeuf

Par Steven Lafortune

INVERNESS. Chaque année depuis plus de 30 ans, le Festival du bœuf fait passer la population d’Inverness d’un village à une ville en raison de son nombre fulgurant de visiteurs. Des chiffres qui démontrent son immense popularité.

Une fois de plus cette année, les organisateurs s’entendent pour dire que leur 34e édition aura été un franc succès. Les fidèles auront été rassasiés avec le rodéo et les soirées country, mais ils auront réussi à accrocher une nouvelle clientèle lors des spectacles musicaux.

En effet, si Les Respectables et France d’Amour ont été des valeurs sûres, la venue vendredi du DJ Daniel Desnoyer s’avérait un pari audacieux de leur part. Un pari qui aura été payant.

« C’était une première pour nous cette formule électro. On désirait changer la routine et attirer une clientèle différente et ça a marché. Sachant que les festivaliers ont apprécié, on va peut-être être tenté, si des offres intéressantes sont sur la table, de répéter l’expérience dans ce créneau », a laissé entendre Amilie Méthot, du comité organisateur.

Sans chambouler la recette, elle affirme qu’avec les notes qu’elle a prises et les commentaires qu’elle a collectés tout au long du week-end, elle est déjà en train de regarder pour l’an prochain, qui marquera le 35e anniversaire du festival.

« On désire toujours améliorer notre produit en vue de séduire davantage de personnes et on prend en compte les remarques de nos festivaliers afin de satisfaire tout le monde, tant les habitués que ceux qui sont venus nous voir pour la première fois cette année. Les visiteurs nous guident quand nous sommes rendus à l’étape de prendre des décisions », a-t-elle souligné.

Sans s’avancer, elle a affirmé que des options sont sur la table, mais que rien n’est pour l’instant confirmé. Gageons toutefois que de nombreuses surprises attendent les festivaliers.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires