Une diversité qui plaît

THETFORD. Misant sur la gratuité de ses spectacles, le Festival Promutuel de la relève a visé juste cette année avec une programmation tout à fait diversifiée. Petit bémol, certains spectateurs auraient préféré avoir plus de «gros noms».

Interrogé à ce sujet, le président du festival, Michel Verreault, a avoué qu’il n’est jamais facile d’attirer certains artistes à une date fixe en raison des horaires chargés. «Ce n’est pas une question d’argent, mais plus de rejoindre les artistes qui sont prêts à jouer à l’extérieur. Par exemple, cette année nous regardions pour Jean Leloup. On appelle son gérant et il répond qu’ils aimeraient ça participer, mais il n’a pas de spectacle monté pour l’extérieur», a-t-il expliqué.

Malgré cela, le président a soutenu avoir reçu de bons commentaires sur la diversité de la programmation.

Dame Nature coopère

La température est aussi ce qui a retenu l’attention lors des trois jours du festival. «Ça fait sept ans que je suis président et il y a toujours eu un ou deux soirs où il y avait de la pluie ou du temps frais, mais jamais je n’ai vu trois soirs où la température était clémente. C’est certain que cela a aidé à attirer plus de gens», a raconté le président.

Par ailleurs, ce dernier s’est dit aucunement surpris que la journée du jeudi ait été achalandée puisque c’est ce que son organisation souhaitait en y plaçant la soirée country. En effet, de nombreux amateurs de cette musique se sont déplacés devant la scène Loto-Québec afin d’entendre Rich Blend, ainsi que les hommages à Shania Twain et Garth Brooks. Michel Verreault a également mentionné la soirée blues sur la scène Hydro-Québec, vendredi, et l’animation de la scène GUS par Marto Napoli comme bons coups de son organisation.

Partenaires recherchés

Comme le Festival de la relève est un événement gratuit, les partenaires sont d’autant plus importants afin d’assurer sa survie. «Ce serait impossible de le faire sans nos partenaires et je les remercie pour cela. C’est sûr que nous souhaiterions en avoir plus de la région par contre. Ce qui fait la renommée de notre festival et les visiteurs nous le disent, c’est sa gratuité. C’est plus facile pour eux de dépenser dans les restaurants et rester pour une nuitée. Je crois que nous générons de belles retombées et les gens de chez nous gagneraient à nous soutenir», a observé Michel Verreault.

L’édition 2016 du Festival de la relève se tiendra du 18 au 20 août. Les organisateurs devraient d’ailleurs amorcer la préparation pour cette 23e édition dans les prochaines semaines.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires