«Cours Toutoune» continue de répandre le goût de bouger

«Cours Toutoune» continue de répandre le goût de bouger

Geneviève Gagnon a transformé une parodie en véritable mini-entreprise.

Crédit photo : Gracieuseté

Lorsque Geneviève Gagnon a publié sa première capsule de Cours Toutoune, jamais elle n’aurait pensé que son idée irait aussi loin. L’humoriste originaire de Black Lake s’apprête néanmoins, presque trois ans plus tard, à lancer son deuxième livre.

Le bouquin intitulé Cours Toutoune 2 – Aime-toi, un pas à la fois!, dont la sortie en librairies se fait le mercredi 14 mars, offre 52 chroniques humoristiques pour trouver sa motivation et la garder tout au long du parcours.

«Comme dans le premier, je continue de parler tout en humour de bouger pour la santé physique et mentale. Toutefois, dans le deuxième, je vais un peu plus loin dans la motivation. Quand j’ai commencé à faire le tour du Québec avec des conférences, les gens venaient me parler. Les mêmes choses revenaient souvent, ils ne s’aiment pas, ils vieillissent et sont gênés, leur corps a changé, etc. Il faut que tu apprennes à t’aimer dans toutes les étapes de ta vie et à ne pas te victimiser. C’est ce dont je parle dans le deuxième livre avec beaucoup d’humour et d’aplomb», explique Geneviève Gagnon.

Même si elle aborde notamment le sujet de l’intimité de la femme, l’auteure croit que son bouquin s’adresse à tous. «L’humain doit apprendre à s’aimer. Il y a plus de femmes qui me disent qu’elles aiment ce que je fais, mais il y a aussi des hommes. J’ai également des personnes de tous les âges. La santé, bouger, s’accepter et s’aimer, ça s’adresse à tout le monde.»

Une mini-entreprise est née

Celle qui travaille encore à temps plein comme gestionnaire dans un cabinet d’assurances, tout en menant de front ses deux passions que sont l’humour et le projet Cours Toutoune ne savait pas qu’en publiant une première capsule, elle allait créer un tel engouement.

«Jamais dans 100 ans je n’aurais imaginé ça! Je ne suis pas une Chantal Lacroix. Quand elle se lève le matin elle veut faire du bien et veut changer le monde. Moi je n’ai pas cette mission-là. Les gens m’ont choisi et j’ai changé des vies malgré moi. Je suis comme je suis, j’ai des rondeurs et je suis dans la quarantaine avancée. Plusieurs semblent se reconnaître dans ce que je dégage», raconte l’humoriste.

Le livre Cours Toutoune 2 – Aime-toi, un pas à la fois! est maintenant disponible en librairies.

L’idée de départ provient de l’émission de télévision Cours toujours, animée par Dominic Arpin, dans laquelle on offrait des conseils sur la course à pied. Geneviève Gagnon a alors décidé d’en faire une parodie qu’elle a publiée sur sa page personnelle.

«J’ai fait ça par hasard avec des messages brutalement honnêtes. Le mot Toutoune est celui que j’ai trouvé qui ressemblait le plus à toujours. Je pensais que ça allait durer le temps d’une capsule, comme lorsque tu fais une joke sur Facebook, ça dure une journée et ensuite c’est fini, mais c’est le contraire qui est arrivé», souligne-t-elle.

En effet, sa capsule humoristique s’est transformée en véritable mini-entreprise avec une image de marque, des vêtements et une boutique en ligne, une application mobile, un premier livre vendu à plus de 20 000 exemplaires, des rassemblements de course à travers tout le Québec et des conférences sur la motivation.

«Ça me fait du bien quand une personne me dit qu’elle a vu des capsules et que cela a changé sa façon de penser, de bouger et de se regarder» – Geneviève Gagnon

«Cette aventure a changé ma vie, professionnellement, mais aussi personnellement. Quand les gens me disent que je leur ai fait du bien par mon discours et ma façon d’être, c’est extraordinaire. Je reçois des centaines de messages et je réponds à chacun d’entre eux. Ils me disent que je leur fais du bien, mais eux aussi m’en font», avoue Geneviève Gagnon.

À suivre…

L’humoriste ne sait pas jusqu’où ira l’aventure, mais son intention est de continuer à répandre le goût de se dépasser autour d’elle. De plus, elle n’a pas du tout l’intention de laisser son travail dans un cabinet d’assurances. «J’ai besoin de ça dans la vie, j’ai besoin d’être un leader et d’amener les autres à se dépasser», dit-elle.

Elle continue aussi de donner des spectacles d’humour et des conférences partout en province. «Pour le moment, je n’ai pas vraiment d’autres projets. Je vais peut-être écrire un troisième livre, mais ce n’est pas facile pour moi parce que je ne suis pas une auteure.»

Celle qui est aussi porte-parole de plusieurs causes ne manque donc pas de projets. «Disons que je suis une femme très occupée!»

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar