Le passeport vaccinal imposé à la SAQ et à la SQDC

Photo de Andréanne Huot
Par Andréanne Huot
Le passeport vaccinal imposé à la SAQ et à la SQDC
Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux (Photo : Gracieuseté – Émilie Nadeau)

Les rumeurs étaient présentes depuis quelques jours et le gouvernement a confirmé aujourd’hui que le passeport vaccinal allait être obligatoire pour entrer dans les SAQ et les SQDC dès le 18 janvier. Le gouvernement va également élargir dans les prochains jours la portée du passeport vaccinal pour certains services et soins personnels.

Encore une fois, le gouvernement serre la vis aux 10 % de personnes étant non-vaccinées. Avec cet élargissement de l’utilisation du passeport vaccinal, le ministre de la Santé, Christian Dubé, prévient que dans les prochains mois, lorsque toute la population aura pu se faire injecter la troisième dose du vaccin, le passeport vaccinal sera également à trois doses.

« J’espère que ce sera un incitatif additionnel pour se faire vacciner. Les personnes non-vaccinées doivent réduire leurs contacts. Il faut les protéger d’eux-mêmes. S’ils sont mécontents de cela, il ne leur reste qu’une chose à faire, se faire vacciner », martèle le ministre Dubé, soucieux.

Près de 20 000 employés absents

Dans le réseau de la santé, le nombre de travailleurs absents en raison de la COVID-19 a atteint le nombre astronomique de 20 000. Le gouvernement a même dû s’asseoir avec les syndicats pour trouver des solutions afin d’essayer d’ouvrir 1 000 lits COVID supplémentaires dans la province. Les projections indiquent qu’il pourrait y avoir 3 000 hospitalisations et 400 personnes aux soins intensifs à la mi-janvier (17 janvier).

Christian Dubé a également indiqué que le 5 janvier, 400 personnes supplémentaires ont été hospitalisées et que pour l’instant, les spécialistes ne voient pas encore de plateau d’infection. Le bilan quotidien fait état de 15 874 nouveaux cas et 26 nouveaux décès. Du côté des hospitalisations, il y a eu 415 nouvelles entrées et 212 nouvelles sorties pour un total de 1 953 hospitalisations, soit une augmentation de 203. Il y a 207 personnes aux soins intensifs (+16).

Projections des hospitalisations

Avec la fin du dépistage pour une bonne partie de la population, il est plus difficile d’effectuer des projections des hospitalisations. Cependant, le ministre mentionne que d’autres indicateurs sont évalués, ce qui permet tout de même d’avoir un bon portrait de la situation. « Nous avons une moins bonne visibilité de la situation épidémiologique, mais ce n’est pas pour autant qu’on navigue à l’aveugle », explique M. Dubé. Le taux de positivité est autour de 30 %, ce que le ministre qualifie d’énorme.

Le gouvernement souhaite mettre en place, dès la semaine prochaine ou la suivante, une plateforme d’autodéclaration pour les gens utilisant les tests rapides afin d’avoir un meilleur portrait épidémiologique.

« Bien que les prévisions de l’INESSS sont inquiétantes, elles ne tiennent pas compte des mesures mises en place le 30 décembre », rassure Christian Dubé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Denis Beaulé
Denis Beaulé
1 année

« J’espère que ce sera un incitatif additionnel »…

Ce sera en fait, en réalité, un coercitif additionnel. Pour parler franchement.

Maintenant, est-ce sérieux : combien de personnes en moins y aura-t-il d’infectées suite à cette nouvelle mesure, qui d’ailleurs ne commencera à s’appliquer que dans deux semaines? 0

Encore une ‘joke’, donc, cette annonce d’aujourd’hui. Autre coup d’épée dans l’eau. Comme s’il n’y en avait déjà assez. Dommage que ces gens ne se soient inscrits au Festival de l’humour.

Hier, le vrai-Premier-ministre — (en anglais il n’y a que lui Prime Minister) — a traité de sans-dessein de jeunes hurluberlus faisant la fête à l’excès en avion. Or…

On peut, sérieusement, se demander qui, de ceux-ci ou d’un certain… premier ministre Q en ayant convié des millions, lui, à la faire – la fête – à Noël; alors qu’était-ce là, objectivement, la dernière chose à faire, l’est le plus « sans-dessein », insensé ou même irresponsable; considérant l’incomparable plus grand impact qu’a pu avoir cet… « incitatif » — (ah, là, oui, s’est-il agi d’un véritable incitatif!) — émanant du chef de l’État, comparé à des jeunes « en l’air », c’est le cas de le dire, dont le comportement, excessif, déplacé, en aura… incité bien peu à les imiter.

Demandez à des médecins, en effet, ce qu’elles entendent ces jours-ci de leurs nouveaux patients covidiens : réveillons, partys d’famille, par centaines en cause, voire par milliers. Or, c’était « ‘autorisé’ », voyez-vous. Pour « recharge de batteries ». Misère! Quand aura-t-on donc une gouvernance plus soucieuse de rationalité s’imposant que de nomination de ministres des Nordiques, du baseball ou de l’Intuition? Plus préoccupée de santé pour tous que de jouer, an après an, à petit papa Noël ou à «sauver» la Fée des dents?

Lisa Mets
Lisa Mets
1 année

Je ne bois pas, ne fumes pas, ne me drogues pas. Je mange ma cuisine maison, je lave mes fruits et mes légumes avant de les consommer. Cela ne changera donc en rien ma vie.

C’est sans doute pour cela que je suis en bonne santé. 😉

Dufour
1 année

20 000 absences dues à la Covid 19, dans le secteur santé, alors qu’ils sont tous vaccinés …..