Les Presses du Cégep de Thetford publient un troisième ouvrage

Communiqué

Les Presses du Cégep de Thetford publient un troisième ouvrage
Maxime Corriveau (Photo : gracieuseté)

Les Presses du Cégep de Thetford viennent de publier l’ouvrage de Maxime Corriveau qui s’intitule Le Parti québécois entre idéalisme et pragmatisme : la difficile quête de l’équilibre

Pour le consulter gratuitement, les gens sont invités à se rendre sur la page Web des Presses à l’adresse https://www.cegepthetford.ca/bibliotheque/les-presses/

L’histoire des partis politiques canadiens et québécois semble avoir peu intéressé les historiens. En conséquence, la vie de ces organisations complexes échappe encore à ce jour aux connaissances de la science historique. L’évolution de l’histoire politique ouvre toutefois de nouvelles perspectives pour aborder ces organisations et c’est à travers la perspective de la culture politique que l’auteur a abordé le Parti québécois, en s’intéressant plus particulièrement aux différentes luttes internes, pour le contrôle de son orientation. Pour cibler cette culture politique, l’auteur s’est attardé principalement au déroulement des neuf congrès nationaux prenant place sous le mandat de René Lévesque à la tête du parti, soit de 1968 à 1985. 

Il aborde à travers cette étude l’évolution du rôle des militants, du programme, des structures, ainsi que la dynamique entre les principaux organes qui dirigent le parti. L’auteur suggère que malgré les apparences conférées par ses statuts novateurs et démocratiques, lors de sa fondation en 1968, le Parti québécois n’a jamais réellement été ce qu’une partie de ses fondateurs et adhérents auraient souhaité. Il propose plutôt que ses dirigeants, au contraire, ont tenté constamment à travers le temps de contrôler l’enthousiasme de leurs membres, de contenir leurs « déviations » idéologiques en plus d’aller parfois contre leurs convictions, pourtant ratifiées par des congrès démocratiques. Il va sans dire également que René Lévesque a joué un rôle d’équilibriste important dans cette opposition constante et parfois paradoxale, entre la base et le sommet du parti. 

Maxime Corriveau enseigne au Cégep de Thetford depuis 2016. Thetfordois d’origine, il quitte la région pour poursuivre ses études universitaires à l’Université de Sherbrooke. Terminant son baccalauréat en histoire en 2014, il entame par la suite une maîtrise portant sur la culture politique au sein du Parti québécois, qu’il termine en décembre 2016. De retour dans sa région natale, il enseigne l’histoire de la civilisation occidentale et du 20e siècle au département de sciences sociales, portant à la fois attention aux dimensions politiques et sociales. 

Quelques mots sur les Presses du Cégep de Thetford  

Fondées en 2020, les Presses ont pour objectifs de diffuser les mémoires de maîtrise et les thèses de doctorat des employés du Cégep par l’édition électronique, transférer en libre accès des connaissances scientifiques à un large public, mettre en lumière l’expertise des employés du Cégep dans leur champ d’études respectif, et contribuer au rayonnement provincial du Cégep de Thetford. L’ouvrage de Maxime Corriveau est le troisième ouvrage publié par les Presses après ceux de Lia Tarini, en 2020, et de René-Pierre Carrier, en 2021. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires