Une 40e édition forte en émotions pour Cégeps en spectacle

Par Rosalie Grenier
Une 40e édition forte en émotions pour Cégeps en spectacle
Pier-Olivier et Joakim Julien ont séduit le public avec leur numéro «Le combat d'une vie». (Photo : Courrier Frontenac - Rosalie Grenier)

La finale locale de «Cégeps en spectacle» a été présentée à la salle Promutel du Cégep de Thetford, le jeudi 14 février dernier. Les frères Joakim et Pier-Olivier Julien ont remporté le 1er prix et celui du «Coup de cœur du public» pour leur numéro «Le combat d’une vie».

Le public a rapidement été séduit par ce numéro riche en émotions, mariant la danse et la gymnastique. Un puissant sentiment de dualité était perceptible entre les deux danseurs, sentiment qui était exprimé par la danse, mais aussi par les costumes des personnages, où l’exploitation du noir et du blanc était bien réussie.

Cette utilisation du noir et du blanc n’était pas une première pour le plus vieux des deux frères, Joakim, ayant gagné le concours l’année dernière grâce à un numéro de danse, où ces couleurs étaient à l’honneur, avec son ami, Guillaume Talbot.

«Je reviens toujours à ces deux couleurs. En fait, je pense que j’utilise le noir et le blanc dans mes créations afin que le spectateur se concentre seulement sur les mouvements et sur l’émotion transmise par la danse. Je ne voudrais pas que celui-ci passe à côté du message à cause de costumes extravagants avec des couleurs éclatantes», a mentionné Joakim Julien, l’un des gagnants de la finale locale de Cégeps en spectacle.

Un numéro familial

Joakim et Pier-Olivier Julien ont décidé d’allier leurs forces respectives pour créer ce numéro. «Nous avons tous les deux fait des cours de danse quand nous étions plus jeunes. Pier-Olivier a toutefois décidé de se diriger vers le cirque et la gymnastique, alors que moi, je suis resté dans le domaine de la danse. Nous voulions mettre nos forces en commun pour faire un numéro qui sort de l’ordinaire», a confié le plus vieux des deux frères.

Il va sans dire que leur méthode de travail était très rigoureuse. «L’an passé, avec Guillaume, nous faisions vraiment ça pour le plaisir. Nous avons peut-être répété cinq fois au total, ce qui est peu. Cette année, avec Pier-Olivier, nous avions un but précis en tête. Avec mon expérience de l’an passé et les formations que j’ai eues, je savais ce que j’avais à faire pour que le numéro soit à la hauteur des attentes. Nous avons travaillé très fort pour ce numéro, à un point où ça m’obsédait. Je voulais que ça soit parfait», a expliqué Joakim.

«Certains pourraient penser que deux frères ensemble, ça niaise et ça perd son temps. Ce n’était vraiment pas le cas pour nous. Nous avons répété souvent, toutes les semaines, parce que nous voulions que l’émotion soit parfaitement transmise aux spectateurs. Il y a un gros travail physique, mais aussi réflexif derrière le numéro, puisque nous n’avions pas performé ensemble sur scène depuis notre enfance», a ajouté Pier-Olivier.

Cette émotion à laquelle font référence les deux jeunes étudiants prend une signification différente pour chaque personne. Le numéro de danse a été conçu sous la forme d’un combat, un duel entre un jeune homme (Joakim) contre une force maléfique (Pier-Olivier). La nature de cette force n’est jamais divulguée, ce qui rend l’émotion universelle.

«Nous ne voulions pas donner des indices aux spectateurs parce que nous souhaitions que chaque personne assimile l’émotion à sa manière. Certains voient un duel contre la dépression et le suicide, d’autres voient un duel contre l’anxiété. En fait, nous nous sommes inspirés de notre histoire personnelle pour créer le numéro. Notre père a eu un cancer il y a quelques années et nous voulions représenter le combat qu’il a dû vivre, d’où la présence, sur scène, d’un lit ressemblant à un lit d’hôpital. Ce numéro est pour lui», ont expliqué tour à tour les deux frères.

Ils étaient donc très émus lorsqu’ils ont gagné deux prix, soit la 1re place et le prix «Coup de cœur du public». Leur victoire est d’ailleurs une première, puisqu’ils sont les premiers gagnants à venir tous les deux du Campus de Lotbinière.

Ils représenteront le Cégep de Thetford lors de la finale régionale qui aura lieu au Cégep Garneau le 16 mars prochain.

La deuxième place

Le deuxième prix a été décerné à Liza-Marie Gagnon pour sa création en arts du cirque, «Ruban». Le numéro était parfaitement exécuté par la jeune artiste, qui n’en était pas à sa première prestation devant public.

Tous les numéros étaient évalués par un jury composé de dix personnes issues de milieux artistiques différents. Les prestations des étudiants étaient notées selon trois critères : l’originalité, la présence sur scène et le talent. Le premier prix était accompagné d’une bourse de 300 $, le second d’une bourse de 200 $ et le prix «Coup de cœur du public» d’une bourse de 100 $.

40 ans de talent local

L’événement, présenté par le Réseau intercollégial des activités socioculturelles du Québec, permet chaque année, depuis 40 ans, aux cégépiens de monter sur scène afin de dévoiler leur talent dans de multiples disciplines des arts de la scène. Les numéros présentés lors de cette 40e édition étaient très variés. La soirée a permis de découvrir de nombreux chanteurs-interprètes ou auteurs-compositeurs, de même que deux numéros de danse, deux numéros d’humour et un numéro d’arts du cirque, qui a su éblouir le public.

L’équipe d’animation a su amuser les spectateurs entre chaque numéro grâce à de courts sketches qui expliquaient la vie d’un étudiant au sein de l’établissement d’enseignement. Party, fin de session, vacances, fin du Cégep et autres moments typiques de la vie cégépienne ont fait rire et réfléchir le public.

En ce qui concerne la catégorie hors-concours, le public a eu la chance d’avoir deux prestations bien différentes. D’abord, la troupe de danse du Cégep a offert un numéro énergique et riche en couleurs. Puis, le groupe MONACO, composé de Charles-Antoine Quirion, Samuel Lamothe, Christopher Payeur et Antoine Ramsay, a pris possession de la scène avec son rock puissant et ses chansons originales.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires