Une grande œuvre collective réalisée par des élèves de 6e année

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Une grande œuvre collective réalisée par des élèves de 6e année
En plus de créer des œuvres collectives, ce projet a permis de donner une deuxième vie à des objets destinés à l'enfouissement. (Photo : Gracieuseté)

PROJET.  Des élèves de 6e année du Centre de services scolaire (CSS) des Appalaches ont participé dans les derniers mois au projet de création collective « Récupération animale » chapeauté par l’artiste Annie Rodrigue. Celui-ci consistait à fabriquer, à partir d’objets récupérés, une grande œuvre sous forme de mosaïque qui représente un animal choisi par les jeunes.

« Un appel à tous auprès des classes de 6e année a d’abord été lancé. Sur une possibilité de 27, 12 classes ont répondu à l’appel. C’était vraiment plaisant. Dans un premier temps, j’allais présenter le projet aux élèves. Je leur demandais de faire une petite chasse au trésor à la maison pour trouver des objets destinés à la poubelle. Je ne voulais pas quelque chose que l’on retrouve dans le bac de recyclage », a mentionné Annie Rodrigue au Courrier Frontenac.

Les jeunes sont ainsi revenus à l’école avec du matériel électronique tels que des manettes de jeux vidéo, de vieux téléphones, des disques compacts et des jouets qui n’étaient plus utilisés. Des objets déconstruits, mais non brisés étaient aussi acceptés.

Le tout était collé sur un coulis de céramique sur une plateforme de 2 x 4 pieds. « Les enfants et moi avons fait cela ensemble. Je passais un après-midi avec eux. Je m’occupais par la suite de la finition. Les jeunes ont adoré cela et ils sont très fiers. Chaque œuvre sera placée dans son école d’appartenance », a-t-elle dit.

Selon elle, ce projet a permis aux jeunes d’apprendre à travailler en coopération. « Il y avait une belle collaboration et une réflexion de groupe. Ils ont pu voir l’art autrement. De plus, ce sont des enfants de 6e année, ils vont pouvoir laisser leur trace dans l’école. »

Ce projet a été réalisé grâce au soutien financier du gouvernement du Québec dans le cadre de l’Entente de développement culturel 2018-2020 de la MRC des Appalaches à laquelle contribue Desjardins. Le CSS des Appalaches est également partenaire de cette initiative.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires