Un Thetfordois arrêté avec les capacités affaiblies par la drogue

Un Thetfordois arrêté avec les capacités affaiblies par la drogue
(Photo : Archives)

Le Thetfordois Érice Doiron doit répondre à des accusations de possession des méthamphétamines et de fuite d’un agent de la paix.

Les faits reprochés à l’homme de 42 ans sont survenus le dimanche 18 novembre, vers 18 h 45, lorsqu’un patrouilleur de la Sûreté municipale a voulu intercepter un automobiliste dont le phare avant du véhicule n’était pas fonctionnel et qui n’avait pas effectué deux arrêts obligatoires sur les rues Ste-Marthe et Simoneau.

Au moment d’allumer les gyrophares, le contrevenant a accéléré et n’a pas respecté l’arrêt obligatoire de la rue Labbé, entraînant une courte poursuite qui a pris fin sur la rue Dodier Nord.

Dans sa fuite, le suspect est entré en collision avec un véhicule stationné dans une entrée privée et s’est sauvé à pied, laissant le véhicule qui ne lui appartenait pas sur place. Des recherches dans le secteur ont permis de localiser le suspect dans une résidence de la rue St-Henri en moins de 15 minutes.

Un peu plus de 50 comprimés de méthamphétamines ont été trouvés sur le suspect lors de son arrestation. Celui-ci présentait des signes de capacités affaiblies par une drogue et a été conduit devant un agent évaluateur expert en reconnaissance de drogue. Il a échoué les épreuves de coordination des mouvements et un échantillon d’urine a été exigé.

Par la suite, le suspect a passé la nuit en cellule. À la suite de sa comparution, Érice Doiron a été libéré sous engagement assorti de plusieurs conditions dont notamment :

  • Ne pas posséder tout appareil de télécommunication;
  • Ne pas conduire de véhicule automobile;
  • Ne pas posséder ni faire usage de stupéfiants;
  • Ne pas consommer de boissons alcooliques;
  • Ne pas se trouver dans quelconques débits de boissons alcooliques, ni restaurants sauf pour y consommer un repas sans alcool.

De plus, son permis de conduire était sanctionné et il avait conduit le véhicule d’une amie dont le statut était «remisé». Deux constats d’infraction au montant total de 2734 $ lui ont été signifiés et le véhicule de son amie a été saisi pour 30 jours.

L’accusé reviendra au palais de justice le 18 janvier prochain pour la suite des procédures.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Christian
Christian
4 années

Ont a pas fini d en entredre des choses comme ca….sa fait que commencer