Incendie majeur à Disraeli : la cause pourrait être difficile à déterminer

Par Jean-Hugo Savard et Claudia Fortier
Incendie majeur à Disraeli : la cause pourrait être difficile à déterminer
Environ 50 pompiers ont été mobilisés afin d'éteindre le brasier. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Une enquête visant à déterminer la cause de l’incendie qui s’est déclaré mardi après-midi dans un bâtiment d’entreposage de meubles appartenant au Groupe Bermex et situé à Disraeli est en cours. La Sûreté du Québec a d’ailleurs été saisie du dossier.

Les pompiers ont été informés de la présence de fumée autour de 13 h 20. Le feu a rapidement pris de l’ampleur et a nécessité l’intervention d’une cinquantaine de pompiers provenant de plusieurs municipalités avoisinantes.

Au lendemain de l’incendie, le directeur du Service de sécurité incendie de la Ville de Disraeli, Daniel Paradis, n’était pas en mesure d’émettre quelconque hypothèse quant à la cause de cet important brasier, incluant la thèse criminelle. « Pour nous, c’est difficile à dire en raison de la structure qui s’est en partie effondrée. Il s’agit de poutrelles d’acier, alors ce n’est pas évident pour nous de voir le moindre signe », a-t-il mentionné au Courrier Frontenac.

Selon ce dernier, l’imposant panache de fumée noire que l’on pouvait apercevoir au loin était provoqué par la combustion de matériaux en polystyrène et de cuivre, et non par la présence de produits chimiques.

Notons que cet incendie n’a fait aucun blessé. Les pompiers ont été en mesure de le contrôler vers 2 h du matin. Ils ont quitté les lieux une heure plus tard.

Une perte historique

Rencontré sur place, le maire de la Ville de Disraeli, Charles Audet, a indiqué qu’il s’agissait d’une perte historique pour sa municipalité puisque ce bâtiment abritait autrefois une partie des opérations de l’entreprise Shermag qui a mis fin à ses activités en 2007. Bermex en avait fait l’acquisition en 2009. « Nous espérions que ce soit relancé pour la fabrication de meubles, mais Bermex a plutôt décidé de s’en servir comme lieu d’entreposage », a-t-il expliqué.

Ce dernier a précisé qu’une surveillance serait effectuée pour le bâtiment principal de l’ancienne usine se trouvant de l’autre côté de la rue. « Nous savons qu’il sert lui aussi pour l’entreposage de meubles en bois. Les pompiers font les vérifications et tout est selon les normes, mais nous allons redoubler d’ardeur pour nous assurer que tout est sécuritaire en cas d’incendie comme nous le faisons pour tous les bâtiments de la ville. »

À lire : Incendie dans un ancien bâtiment de Shermag à Disraeli

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback

[…] À lire : Incendie majeur à Disraeli : la cause pourrait être difficile à déterminer […]