Agressions sexuelles : l’action collective contre le diocèse de Québec prend de l’ampleur

Agressions sexuelles : l’action collective contre le diocèse de Québec prend de l’ampleur
(Photo : ezfotos)

Le recours collectif contre le diocèse de Québec intenté par de présumées victimes d’agressions sexuelles a atteint dans les dernières semaines la barre des 150 requérants. L’un des représentants des demandeurs dans ce dossier, Pierre Bolduc, invite les personnes qui ne se sont pas encore manifestées à le faire.

Pierre Bolduc (Photo Courrier Frontenac – Claudia Fortier)

« La prochaine réunion avec la partie adverse est prévue à la fin janvier, donc il reste du temps à ceux qui voudraient s’ajouter. Il ne faut pas avoir peur, c’est très confidentiel et ça se fait dans le respect des victimes. Je suis bien placé pour savoir que ce n’est pas facile, mais ça vaut la peine. Il faut faire arrêter ces agissements de prédateurs et c’est un moyen pour y arriver », a-t-il affirmé en entretien avec le Courrier Frontenac.

Pierre Bolduc a également dit avoir bon espoir que le dossier se conclut en 2023 et se règle avant le procès. Rappelons que ce dernier mène ce combat depuis maintenant 13 ans.

L’action collective autorisée concerne toute personne ayant été victime d’agression sexuelle de la part d’un membre du clergé diocésain (évêque, prêtre, diacre) ou par un religieux, un membre du personnel pastoral laïc, un employé, un bénévole laïc ou religieux du diocèse de Québec entre 1940 et aujourd’hui. Pour plus de détails, consultez le www.adwavocats.com/diocese-qc.html.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires