Invasion de domicile : la police diffuse le portrait-robot du suspect

Invasion de domicile : la police diffuse le portrait-robot du suspect

Crédit photo : Gracieuseté - Sûreté municipale de Thetford

La Sûreté municipale de Thetford demande l’aide de la population afin d’identifier un individu qui serait à l’origine d’une invasion de domicile survenue sur la rue St-Désiré à Black Lake, dans la soirée du 25 juillet.

L’événement s’est produit vers 23 h 10. Les premières informations recueillies indiquaient qu’un homme aurait été frappé à coups de pied-de-biche. À leur arrivée sur les lieux, les patrouilleurs ont rencontré la victime, soit un homme âgé de 22 ans qui était accompagné de sa conjointe âgée de 21 ans, relatant qu’un suspect mesurant environ 6 pieds (1,83 m) avait fait irruption dans l’appartement pour se diriger vers la victime et lui asséner des coups de barre de fer à la tête.

L’enquête se poursuit dans ce dossier et un portrait-robot du suspect a été fait par un portraitiste de la Sûreté du Québec.

Les policiers demandent à toute personne pouvant identifier un individu ressemblant à ce portrait-robot de contacter la Division des enquêtes criminelles en composant le 418-338-0111 ou le programme Échec au crime au 1-800-711-1800.

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Invasion de domicile : la police diffuse le portrait-robot du suspect"

avatar
Citoyen
Invité
Citoyen

Je suis dans l’ignorance peut-etre, mais une invasion de domicile ne porte pas sur le vol? Parce que il n’y a rien dans l’article qui le stipule. et de la facon dont c’est dit, ça ressemble beaucoup plus a un règlement de compte pour une raison X.

pierre routhier
Invité
pierre routhier

Circonstance aggravante — invasion de domicile
348.1 Le tribunal qui détermine la peine à infliger à une personne déclarée coupable d’une infraction prévue au paragraphe 279(2) ou aux articles 343, 346 ou 348 à l’égard d’une maison d’habitation est tenu de considérer comme une circonstance aggravante le fait que la maison d’habitation était occupée au moment de la perpétration de l’infraction et que cette personne, en commettant l’infraction :

a) savait que la maison d’habitation était occupée, ou ne s’en souciait pas;

b) a employé la violence ou des menaces de violence contre une personne ou des biens.

2002, ch. 13, art. 15.

Chose
Invité
Chose

Avec un tatoo du logo de la SQ dans le coup, il doit surement être facile à identifier 🙂

Citoyen
Invité
Citoyen

J’ose espérer que c’est une joke monsieur ou madame Chose le fait de dire que l’individus porte un tattoo de la SQ dans le cou? Le logo de la SQ est sur la photo et non dans le cou du suspect.