Journée difficile sur la route 112

Journée difficile sur la route 112

Crédit photo : Gracieuseté - Sûreté municipale

Trois événements ont provoqué la fermeture de la route 112 à différents endroits durant la journée de lundi.

Dans un premier temps, deux personnes ont subi de sérieuses blessures dans un accident survenu vers 9 h 20 sur le boulevard Frontenac Ouest (route 112), à l’intersection de la rue Caouette, non loin du bureau d’information touristique à Thetford Mines.

Une dame âgée de 46 ans a été transportée dans un centre hospitalier de Québec étant donné la gravité de ses blessures. Un passager de l’autre véhicule, un homme âgé de 54 ans, a quant à lui été transporté à l’hôpital de Thetford Mines. Les pinces de désincarcération ont été utilisées pour extirper la dame de son véhicule.

Selon les premières informations de l’enquête, il n’y a pas d’éléments criminels en cause dans cet accident.

Un camion glisse dans un fossé

Un camion-citerne de propane qui s’était immobilisé sur le bord du chemin Aylmer à Beaulac-Garthby a glissé dans un fossé en milieu d’après-midi. Il ne nuisait pas à la circulation, mais un tronçon de la 112 entre la route 161 à Beaulac-Garthby et la rue Roy Nord à St-Gérard a été fermé pendant quelques heures pour que le camion puisse être transvidé. Il était trop lourd pour le remorquage. Le chemin Aylmer et le chemin Maheu ont aussi été fermés. Il n’y aurait pas eu de fuite, mais une vingtaine de résidences ont quand même été évacuées par mesure de précaution.

Collision à trois sur la 112

Un autre accident est survenu vers 18 h 30 sur la route 112 à la sortie du village de Saint-Joseph-de-Coleraine vers Disraeli. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’alcool pourrait être en cause.

«Un véhicule de type VUS circulait en direction est sur la 112 quand il a dévié de sa voie et percuté un camion semi-remorque de 53 pieds qui s’en allait dans la direction opposée. La conductrice du VUS a frappé le camion sur le côté et a perdu le contrôle. Sa voiture a ensuite fait un face à face avec une auto-patrouille de la Sûreté du Québec qui circulait derrière le camion», a expliqué le porte-parole de la SQ, Stéphane Tremblay.

La conductrice du VUS a dû être sortie de sa voiture à l’aide des pinces de désincarcération. Elle a été transportée vers l’hôpital pour soigner plusieurs blessures qui ne mettent toutefois pas sa vie en danger.

Les deux agents de la SQ qui se trouvaient à bord de l’auto-patrouille ont subi des blessures mineures. Le conducteur du camion n’a quant à lui pas été blessé. L’enquête se poursuit dans ce dossier.