La Paroisse de Disraeli encore en attente d’une décision

La Paroisse de Disraeli encore en attente d’une décision

La Municipalité de Bellerive est le nom choisi pour remplacer celui de Paroisse de Disraeli.

La Paroisse de Disraeli attend toujours une décision quant à sa demande de changement de nom pour Municipalité de Bellerive. Le dossier est en analyse au ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire.

La Paroisse a toutefois reçu en juillet le rapport de 50 pages de la juge administrative de la Commission municipale du Québec, Sandra Bilodeau, à la suite des audiences tenues en février dernier. Au total, une quarantaine de personnes s’étaient exprimées par représentations verbales ou écrites sur ce sujet.

En conclusion, la Commission mentionne qu’elle n’a pas la suffisance, l’importance et la fiabilité nécessaire pour freiner la décision de la Municipalité de changer de nom. Elle recommande donc au ministre Martin Coiteux d’accepter la demande de la Paroisse de Disraeli de changer son nom.

Parmi les arguments amenés par les opposants, il y avait entre autres le manque de transparence de la Paroisse durant le processus. La Commission a toutefois conclu qu’elle n’avait pas agi en catimini puisqu’elle a continuellement informé ses citoyens dans la progression de ce dossier.

En ce qui a trait aux coûts et aux inconvénients, bien que le Commission conçoive qu’il y aura quelques changements pour les citoyens, elle souligne qu’il s’agit d’inconvénients normaux et acceptables. Elle soutient aussi que les signataires d’une pétition s’opposant au changement ont été mal informés sur les coûts réels. La pétition parlait de 50 000 $ alors que la Municipalité a établi, avec document à l’appui, que cela en coûtera 12 200 $ plus taxes pour remplacer les panneaux d’affichage.

Enfin, pour ce qui est de l’argument quant à la perte d’identité, la Commission affirme qu’il est plus difficile d’évaluer objectivement ce sujet puisqu’il est de nature subjective. Elle précise néanmoins qu’elle a été convaincue des réelles difficultés de confusion avec la Ville et la Fabrique.