La Station de ski du Mont Adstock remonte la pente

La Station de ski du Mont Adstock remonte la pente

Le nombre de visiteurs a été à la hausse cet hiver.

Les amateurs de sport de glisse ont été au rendez-vous cette année à la Station de ski du Mont Adstock et cela aura eu un impact positif sur les finances de l’organisation.

«Nous atteindrons l’équilibre budgétaire. Nos revenus se chiffrent autour de 600 000 $. Nous avons eu presque 20 % d’augmentation de l’achalandage cette année. Cela représente à peu près 5000 jours/skis de plus que l’an dernier, pour un total d’environ 26 000. Nous sommes aujourd’hui un peu au-dessus de la moyenne des dernières saisons», a mentionné le président de la Coopérative de solidarité récréotouristique du Mont Adstock, François Lessard, au Courrier Frontenac.

Rappelons que la station avait enregistré un déficit entre 45 000 $ et 50 000 $ lors de l’exercice financier précédent. Les conditions climatiques favorables en décembre auraient largement contribué aux résultats obtenus cet hiver. «La première journée de ski a eu lieu le 17 décembre et nous avons terminé le 2 avril. Le temps des Fêtes avait été catastrophique l’an passé. Il avait fallu attendre autour du 15 janvier avant que la montagne soit potable pour les skieurs.»

Les dirigeants de la Coopérative ont d’ailleurs beaucoup travaillé avec leurs partenaires, entre autres les municipalités d’Adstock, Thetford Mines et la MRC des Appalaches, afin d’obtenir un soutien additionnel de leur part dans le but d’éponger le déficit de la saison 2015-2016.

Prendre des risques

Malgré les bons résultats obtenus cette année, les dirigeants de la coopérative ont décidé de remodeler la grille tarifaire afin de parvenir à rejoindre davantage de skieurs, notamment les familles.

«La majorité des stations au Québec ont des tarifs visant à attirer les gens qui vont faire du ski leur sport numéro un. Toutefois, les plus importantes vont souvent avoir certains plans de côté pour ceux qui viennent 12 à 15 fois dans un hiver. Cette année, nous avons revu notre grille pour avoir des billets de saison la semaine, uniquement la fin de semaine, ainsi qu’en tout temps. Nous sommes en période de renouvellement et jusqu’à maintenant nous avons plus de 30 % de nouveaux membres. C’est une très bonne nouvelle», a déclaré M. Lessard.

Il s’agirait d’ailleurs de la seule station régionale à mettre en place cette stratégie. «Nous avons pris un risque parce que seulement les grosses stations font cela. Nous n’en avons pas trouvé d’autres comme nous avec ce type de grille. Jusqu’à maintenant, ça donne de très bons résultats.»

Défi réussi

Les employés de la station de ski du Mont Adstock ont dû composer cette année avec l’arrivée de Vincent Patoine au poste de directeur général. Le président de la Coopérative estime que celui-ci a fait du très bon travail. «C’est quelqu’un qui était plus formé au niveau de la gestion, mais ça s’est quand même très bien déroulé sur le plan des opérations. Nous avons vu un meilleur contrôle des coûts.»

Le contrat de travail intervenu avec M. Patoine prendra fin bientôt, celui-ci étant d’un an seulement. Cependant, tout indique que le résident de la Beauce pourrait être de retour la saison prochaine. «Il a aimé son expérience et il a été apprécié par nos membres. Il y a 99 % de chances qu’il revienne», a conclu François Lessard. 

À lire : La Station de ski du Mont Adstock termine la saison dans le rouge