Incendie du 31 décembre : la victime décédée de cause naturelle

Incendie du 31 décembre : la victime décédée de cause naturelle

Incendie

Crédit photo : Archives

Le Thetfordois Renaud Dubois, dont la dépouille a été retrouvée dans un logement incendié de la rue Notre-Dame Est, le 31 décembre 2016, est mort de cause naturelle. C’est la conclusion à laquelle en est venu le coroner Donald Nicole dans son rapport d’investigation.

Lors des événements, la victime a été retrouvée par les pompiers sans vie sur un matelas au sol près de son lit. Les ambulanciers ont constaté à leur arrivée que M. Dubois n’avait plus de signes vitaux et que son corps était calciné, rendant impossibles les manœuvres de réanimation.

Dans le rapport du coroner, on peut y lire que la veille de l’incendie, l’homme avait été amené à l’urgence de l’hôpital de Thetford Mines pour des problèmes respiratoires et un état de faiblesse. Les examens ont démontré un phénomène infectieux évolutif au niveau de ses poumons. Le document révèle que M. Dubois n’a pas voulu être hospitalisé malgré les recommandations du médecin.

Le lendemain, soit le 31 décembre, le sexagénaire a reçu en début de journée la visite de la propriétaire de son logement. À ce moment, il était faible et n’allait pas bien. Elle est retournée en soirée pour savoir comment il allait et elle a découvert l’incendie. La femme a immédiatement alerté les secours.

Le rapport du coroner stipule que le point d’origine de l’incendie a été localisé sur le matelas se trouvant au sol et que la cause est reliée à l’utilisation négligente d’articles de fumeur. L’absence de suie dans les voies respiratoires, la faible concentration de carboxyhémoglobinémie, la présence d’un emphysème pulmonaire important et la présence d’une maladie coronarienne laissent présumer que M. Dubois est probablement décédé avant l’incendie.

À lire : Incendie mortel à Thetford : l’identité de la victime est connue

À lire : Incendie à Thetford : un corps calciné retrouvé parmi les décombres