Lac William : la glace cède sous le poids de la surfaceuse

Lac William : la glace cède sous le poids de la surfaceuse

La glace plus fragile aux abords du lac a cédé sous le poids de la surfaceuse.

Crédit photo : Photo www.lanouvelle.net

Avec ses 15 pouces de glace franche, la patinoire communautaire aménagée par le Manoir du lac sur les eaux du lac William à Saint-Ferdinand demeure solide et sécuritaire assure Marcel Lessard, copropriétaire de l’établissement.

«La patinoire est entretenue et grattée et on n’y retrouve pas de couche de neige isolante qui empêche l’eau de geler comme c’est le cas pour le reste du lac. Elle est aussi aménagée en bordure du lac à un endroit peu profond pour justement augmenter la sécurité de ses utilisateurs», explique M. Lessard.

Ce dernier a cependant tenu à mettre en garde tous les autres utilisateurs du lac de rester très vigilants cette année, surtout après sa mésaventure de mercredi (3 janvier) rapportée dans le Journal de Montréal alors qu’il s’est enfoncé dans 30 pouces d’eau au volant de la surfaceuse du Manoir du lac en voulant justement agrandir la patinoire. «D’après nos vérifications, il y avait 13 pouces de glace à peu près partout sur le lac, mais à l’endroit où j’ai passé, on n’en retrouvait seulement 5 pouces sur environ une quinzaine de pieds», d’indiquer M. Lessard spécifiant que des motoneigistes avaient aussi passé par là ajoutant à la difficulté de l’eau à geler.

La surfaceuse s’est heureusement enfoncée dans un secteur où il n’y avait que 5 pouces de glace et dans 30 pouces d’eau.

L’incident est survenu un peu avant midi et M. Lessard a tenu à souligner l’entraide dont il a bénéficié pour retirer la surfaceuse de l’eau. «Ils ont été plusieurs à venir m’aider à couper la glace d’abord et en retirant les blocs avec l’aide de crochets. Nous avons mis six bonnes heures avant de la sortir de l’eau.» M. Lessard affirme par ailleurs qu’il n’y a eu aucun déversement puisque la machine fonctionne au propane et aucune fuite d’huile n’a été constatée.

«Ça fait plus de 50 ans que je joue sur les eaux gelées du lac William et la qualité de la glace n’a jamais été aussi mauvaise que cette année. Je n’entrevois pas de problème pour les motoneigistes même si je leur dis de rester prudents, mais j’avertis les adeptes de quatre-roues qu’il y a un certain risque de défoncer la glace. Quant aux véhicules plus lourds, il faut carrément éviter les eaux gelées du lac William et de rester sur les routes», de conclure M. Lessard.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar